31/07/2011

Le Baclofène serait-il la panacée universelle qui calmerait l'expansion aux pratiques addictives telles l'alcoolisme, drogue, tabac, jeux?

Alcoolisme : le baclofène soumis à un essai clinique

Info rédaction, publiée le 29 juillet 2011
 
 
alcoolisme illustration
 

Le médicament baclofène sera soumis à un essai clinique en France pour tester son efficacité dans le traitement de l'alcoolisme. L'opération qui débutera en septembre 2011 devrait aboutir aux premiers résultats pour 2013.

Le baclofène est-il véritablement efficace dans la lutte contre l'alcoolisme ? Pour répondre à cette question, un essai clinique débutera d'ici septembre prochain. L'opération dirigée par Philippe Jaury, médecin libéral et professeur de médecine générale à Paris-Descartes, est un Programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) financée par des fonds publics.

Le principe de l'expérimentation est le suivant : des participants volontaires recevront aléatoirement soit la molécule, soit un placebo (produit sans principe actif). L'étude sera conduite en ambulatoire auprès de 300 patients répartis sur huit centres en France. "Le critère de jugement ne sera pas obligatoirement l'abstinence" précise Philippe Jaury à l'AFP. Il ajoute : "Il y a aussi la consommation dite normale selon les normes de l'OMS".

Une efficacité déjà prouvée ?

Le médicament, initialement désigné comme relaxant musculaire a connu depuis 2008 un véritable succès dans le traitement de la dépendance à l'alcool. La nouvelle tendance thérapeutique pratiquée hors AMM (autorisation de mise sur le marché) est intimement liée à la sortie du livre "Le dernier verre" écrit par le cardiologue Olivier Ameisen. Dans son récit, le docteur raconte comment 
le baclofène, pris à de très fortes doses, a remédié à ses problèmes d'alcoolisme.

Les résultats de l'essai clinique, attendus pour 2013 devraient trancher sur la véracité ou non des propos de l'auteur. "Notre hypothèse est que le placebo marche à 20% et que le baclofène marche entre 40 et 50%" a déclaré Philippe Jaury.

Les troupes aéroportées russes seront dotées de nouveaux canons automoteurs à partir de 2013.

L'armée russe bientôt dotée de nouveaux canons automoteurs (général)

Nikolaï Ignatov
13:03 30/07/2011
 

En 2013, les troupes aéroportées russes seront dotées de nouveaux canons automoteurs, a annoncé samedi à RIA Novosti le chef d'état-major de ces troupes, le général Nikolaï Ignatov.

"Nous envisageons de lancer leur production en série en 2013 et de former la même année le premier groupe d'artillerie entièrement équipé de cette arme", a-t-il déclaré.

Le programme d'armement conçu pour la période allant jusqu'à 2020 sera financé à hauteur de 20 000 milliards de roubles (503 milliards d'euros). Selon les termes de ce document, d'ici 2020, les troupes russes doivent être équipées à 70% d'armes et de matériel de guerre de nouvelle génération.

 

www.rian.ru

11:23 Publié dans Armement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : www.rian.ru

Foxconn, plus grand fabricant de composants d'ordinateur du monde, va remplacer son personnel par 1 000 000 de robots.

Foxconn va remplacer ses ouvriers par un million de robots d'ici trois ans
 
Publié le 2011-07-30 16:17:11 | French. News. Cn  

SHENZHEN, 30 juillet (Xinhua) -- Le géant taïwannais de la technologie Foxconn va remplacer ses ouvriers par un million de robots d'ici trois ans afin de réduire les coûts croissants du travail et d'améliorer l'efficacité, a annoncé vendredi Terry Gou, fondateur et président de l'entreprise.

Les robots seront utilisés pour réaliser des travaux simples et courants, tels que la pulvérisation, la soudure et l'assemblage qui sont aujourd'hui effectués par des ouvriers, a-t-il précisé.

La société compte actuellement 10 000 robots et le nombre sera augmenté à 30 000 l'année prochaine et à un million d'ici trois ans, a-t-il précisé.

Foxconn, le plus grand fabricant de composants d'ordinateur du monde, qui assemble des produits pour Apple, Sony et Nokia, est sous les projecteurs de l'actualité après une série de suicides de ses ouvriers dans ses usines chinoises dont certaines sont critiquées pour leurs difficiles conditions de travail. La société emploie actuellement 1,2 million de personnes, dont un million dans la partie continentale de Chine.