Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2011

2018: essai du vaisseau spatial piloté russe. 2018: jubilé pour le film de S. Kubrick "2001 l'odyssée de l'espace".

Roskosmos : les essais du nouveau vaisseau spatial piloté commenceront en 2018

1.09.2011, 16:34

Photo: RIA Novosti
     

En 2018 la Russie peut commencer les essais d’un nouveau vaisseau de transport piloté, crée par la corporation « Energia », a déclaré pendant la rencontre avec les journalistes à Moscou le directeur adjoint de l’Agence cosmique fédérale Vitali Davidov.

Il a souligné qu’aujourd’hui on n’a pas arrêté les travaux sur la création d’un système de transport piloté prometteur :

Nous avons créé quelques groupes de travail qui s’occuperont sérieusement des projets prometteurs. Il y aura deux modifications du vaisseau conçu par « Energia ». Ce sont : une capsule de descente et un vaisseau d’environ 20 tonnes. Nous pouvons commencer les essais de cet appareil par le travail avec la capsule de descente, parce que son poids est plus petit.

De cette façon, en 2015 on pourra essayer le lanceur et en 2018, le vaisseau de transport piloté. Le système de sécurité du système de transport piloté représente la priorité particulière. Le système se secours sera plus fiable que dans les vaisseaux précédents. Le vaisseau spatial de nouvelle génération va atterrir dix fois plus précisément que les « Soyouz » grâce à l’utilisation du nouveau système d’atterrissage. Le parachute s’ouvrira sur la dernière phase de l’atterrissage du vaisseau et il travaillera en même temps que les moteurs à réaction.

Le 24 août, le lanceur « Soyouz-U » avec un cargo spatial « Progress » qui a transporté vers l’ISS des produits alimentaires et l’équipement, est tombé après son départ du cosmodrome Baïkonour. Cependant, cela ne signifie pas que les « Souyouz » ne sont pas modernisés, souligne le directeur adjoint de la compagnie unitaire l’Institut centrale des recherches mécaniques Nikolaï Panitchkine.

On modernise tout le temps les « Soyouz », on y remplace les moteurs, ils deviennent plus modernes. On remplace le système analogique de commande par le système numérique.

De cette façon, au cours de quelques années prochaines, la Russie réalisera quelques projets importants, qui lui permettront de conserver le rôle dirigeant au marché des systèmes de lancement.

Les commentaires sont fermés.