Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2011

Manoeuvre judicieusement orchestrée par l'Iran et secondée par la Russie pour tacler les puissances nucléaires qui votent les sanctions.

Téhéran appelle à interdire tous les essais nucléaires, même sur ordinateur

 
2.09.2011, 21:58

Photo: EPA
     

L'Iran a appelé vendredi à interdire tous les essais nucléaires, même ceux simulés sur ordinateur, lors d'une réunion informelle de l'Assemblée générale de l'ONU consacrée au 20e anniversaire de la fermeture du polygone nucléaire soviétique de Semipalatinsk au Kazakhstan.

"Le désarmement nucléaire doit être une mission prioritaire pour la communauté internationale, tous les essais nucléaires, y compris leur simulation sur ordinateur, doivent être interdits, parce qu'ils sont contraires au Traité d'interdiction totale des essais nucléaires (CTBT) et aux obligations prises par les puissances nucléaires, a indiqué Mohammad Khazaee, représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies.

Lors de la réunion, la Russie et d'autres pays ont invité l'Iran, les Etats-Unis, la Chine, la Corée du Nord, l'Egypte, l'Inde, l'Indonésie, Israël et le Pakistan à ratifier d'urgence le Traité CTBT pour permettre son entrée en vigueur.

"L'Iran considère le Traité CTBT comme un pas vers le désarmement nucléaire, mais estime que ce document ne peut pas remplacer l'interdiction complète des armes nucléaires (…). Seule la destruction de toutes les armes nucléaires peut garantir qu'elles ne seront jamais utilisées, y compris accidentellement", a poursuivi le diplomate iranien.

Adopté en 1996, le Traité CTBT a été signé par 182 des 195 Etats membres de l'ONU et ratifié par 154 Etats. La Russie a ratifié le traité en 2000 et a proclamé un moratoire sur les essais nucléaires.

09:09 Publié dans Armement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : www.ruvr.ru

Les commentaires sont fermés.