Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2011

Turquie-Chypre. Une nouvelle crise est en train de naître au sujet de forages chypriotes et dans les eaux chypriotes, à la recherche de gaz.

TURQUIE-CHYPRE
Toujours et encore des menaces

 

Ankara peste contre Israël depuis l’affaire de la flottille interceptée par les forces israéliennes. La Turquie exige des excuses de la part d’Israël.

En même temps, Ankara menace Chypre au cas « où Nicosie empiéterait dans les eaux territoriales turques !!! ».

« Nous n’hésiterons pas à envoyer des bâtiments de guerre au cas où des bateaux chypriotes pénètreraient dans les eaux turques à la recherche de gaz naturel en Méditerranée » menace le Ministre turc aux Affaires européennes, Egemen Bagis, qui précise « que tout peut arriver en cas d’incident ». Il a rajouté « que la Turquie n’entretiendra aucun contact avec Chypre l’an prochain, pendant la période où cette dernière tiendra la Présidence tournante de l’Union Européenne ».

La Turquie se comporte comme un pirate. Faisant abstraction du droit international, elle refuse non seulement de reconnaitre Chypre, mais elle lui refuse le droit d’avoir une zone économique exclusive ! C’est comme si l’île de Chypre n’existait tout simplement pas ! Les relations entre Ankara et Nicosie sont très mauvaises depuis l’invasion et l’occupation de la moitié nord de l’île par la Turquie en 1974. La Turquie a cessé de reconnaître Chypre et a reconnu en 1983 un régime sécessionniste dans cette partie de Chypre, au mépris du droit international.

Le Ministre turc a également réitéré ses menaces contre l’Union européenne en durcissant le ton à son égard et en insistant sur le refus de la Turquie de poursuivre les relations avec l’Union durant la Présidence chypriote du Conseil au deuxième semestre de 2012. La Turquie se comporte de manière arrogante à l’égard de l’Union européenne, continue à ne pas recon-naitre tous ses états membres et veut imposer ses conceptions des relations internationales. Ce comportement pose problème lorsque l’on pense que la Turquie souhaite devenir membre de l’UE...

Egemen Bagis a fait ces déclarations au quotidien turc Zaman daté du dimanche 4 septembre. Ces déclarations font suite aux déclarations similaires du Ministre des Affaires Etrangères Ahmet Davutoglu et du Premier Ministre Erdogan lui-même, le 19 juillet 2011 dans la partie occupée de Nicosie .

Photo : la carte qui provoque l’hystérie de la Turquie !

C’est dans la partie portant le numéro 12, appartenant à Chypre, que les Chypriotes vont commencer les forages à la recherche de gaz naturel au début du mois d’octobre.

http://diaspora-grecque.com

jeudi 8 septembre 2011,
Jean Eckian@armenews.com

Les commentaires sont fermés.