Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2011

Israël-Turquie. La surenchère verbale. Les menaces de rétorsion pleuvent. Le ton monte à un point de non-retour.

Un responsable turc critique d’éventuelles mesures de rétorsion d’Israël

 

 

Le président du Parlement turc Cemil Ciçek a qualifié d’“irresponsable“ samedi les mesures de rétorsion qu’envisagerait Israël contre la Turquie parmi lesquelles un soutien à la rébellion kurde.

“Des gens qui ont rang de ministre s’engagent dans des discours aussi irresponsables, c’est très consternant“, a-t-il dit dans des déclarations télévisées.

Il réagissait aux propos du ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman cité par le quotidien israélien à grand tirage Yediot Aharonot, qui a envisagé toute une série de mesures de rétorsion, lors d’une réunion spéciale du ministère jeudi.

Israël mettrait en garde ses ressortissants ayant effectué leur service militaire contre toute visite en Turquie de crainte de poursuites, appuierait “une reconnaissance par le Sénat américain du génocide arménien“, soutiendrait la rébellion kurde du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et lancerait une offensive diplomatique contre la Turquie, écrit le journal.

M. Ciçek a accusé les instigateurs de ce plan supposé de s’engager dans un “chantage“ contre la Turquie et affirmé que s’il était mis en oeuvre “les problèmes deviendront entre plus complexes et inextricables“ entre la Turquie et Israël, dont les relations sont actuellement au plus bas.

Après des mois de tensions croissantes, Ankara a laissé éclater sa colère début septembre face au refus israélien de présenter des excuses pour une opération militaire israélienne qui a tué neuf turcs dans les eaux internationales en mai 2010.

Ankara a expulsé l’ambassadeur israélien et gelé les relations militaires bilatérales.

Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les Etats-Unis et l’Union européenne, s’est engagé dans une lutte séparatiste armée en 1984. On estime que ce conflit a fait 45.000 morts depuis cette date.

lundi 12 septembre 2011,
Stéphane@armenews.com

Les commentaires sont fermés.