Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2011

L'interview de Pierre Marie Gallois promet d'être un document explosif. P.M. Gallois nous livrera sa réflexion détonante sur le monde actuel.

Le Sablier du siècle…
En avant-première mondiale à Paris le 26 novembre 2011

 
 
Mondialisation.ca, Le 26 novembre 2011
 

En ce début de millénaire, rien ne nous est épargné : guerres à répétitions, catastrophes naturelles, famine, crise économique, scandales financiers et politiques… Certes, il n'y a rien de bien nouveau dans tout cela, la preuve cet extrait d’une conversation entre Colbert et Mazarin sous Louis XIV :

« Colbert : Pour trouver de l’argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J’aimerais que Monsieur le Surintendant m’explique comment on s’y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu’au cou…

Mazarin : Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu’on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l’État… L’État, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l’État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette! Tous les États font ça. »

La guerre du Golfe 1990- 1991 a marqué le début d’un enchaînement systématique de conflits de tout ordre, dans lesquels seuls prévalent les intérêts des grandes puissances et des nantis. Les États-Unis, appuyés par les pays de l’OTAN, n’hésitent pas à intervenir militairement pour essayer de « sauver leur peau ». Depuis leur décote par l’agence Standard & Poors (S&P), l’administration américaine me fait penser au renard pris au piège qui se coupe la patte avec les dents pour s’enfuir. Elle s’est coupée de sa base, le peuple américain, et elle ne peut plus compter sur sa seule puissance face à la Chine. Son seul recours est l’intervention militaire pour afficher sa suprématie. Mais elle ne peut plus agir seule. C’est pourquoi elle entraîne dans son sillage les pays de l’OTAN. L’Europe vit aussi un séisme financier, la Grèce et le Portugal ne sont que la pointe de l’iceberg.

Ce qui me frappe le plus, c’est la rapidité avec laquelle les événements se succèdent. Les interventions militaires ne prennent que quelques jours (heures) et les séismes boursiers sont aussi fulgurants et dévastateurs que les séismes naturels. Toutefois, les finances sont l’œuvre de l’humain, tandis que les tsunamis et tremblements de terre demeurent (apparemment) l’œuvre de Dame Nature. Deux décennies qui « concentrent » les grandes catastrophes de l’histoire, nous avons même eu notre grande peste avec la grippe H1N1… tout cela en un temps record.

Dans mon documentaire Le Sablier du siècle, le Général Pierre Marie Gallois, alors âgé de 98 ans, trace un portrait du monde et des 30 prochaines années. Visionnaire, il répond à beaucoup des questions que nous nous posons aujourd’hui, au lendemain du printemps arabe, alors que les bourses mondiales tremblent et que la Chine donne des leçons, bien méritées, à l’Occident. Banni des médias « officiels » depuis plus de dix ans, il s’y exprime en toute liberté. Le Général Pierre Marie Gallois a été une figure marquante du 20e siècle. Résistant et membre des forces aériennes françaises pendant la Deuxième Guerre mondiale, artisan de la dissuasion nucléaire, il est devenu le père de la géopolitique moderne française.

Le Sablier du siècle sera projeté en avant-première mondiale à Paris, le 26 novembre 2011.


Pour visionner la bande annonce :

See video
 

Réalisation: Claude Jacqueline Herdhuin
Production: Francis van den Heuvel (Mizo Films)
Producteurs associés: Richard Brouillette (Les Films du Passeur) et Lucie Tremblay (Lowik Média)


Claude Jacqueline Herdhuin

Auteure, réalisatrice, scénariste, doctorante en études et pratique des arts à l’UQAM

Les commentaires sont fermés.