Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2011

Que cherchent les pays du Caucase avec le tri du genre à la naissance? A ériger un royaume d'Amazons vindicatifs, 3000 ans plus tard?

 www.assembly.coe.int

www.assembly.coe.int

 

 03/10/2011

Session d'automne | 3-7 octobre 2011
Albanie, Arménie, Azerbaïdjan et Géorgie doivent enquêter sur les raisons des sexe-ratios asymétriques à la naissance
 

Strasbourg, 03.10.2011 – Tout en soulignant que la sélection prénatale en fonction du sexe atteint des « proportions inquiétantes » en Albanie, Arménie, Azerbaïdjan et Géorgie, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a demandé aujourd’hui aux autorités de ces pays « d’enquêter sur les causes et les raisons des sexe-ratios asymétriques à la naissance ».

Face à un sexe-ratio naturel qui est en moyenne de 105 garçons pour 100 filles, ce taux est de 112 garçons pour 100 filles en Albanie, Arménie, Azerbaïdjan et de 111 garçons pour 100 filles, en Géorgie.

La résolution adoptée, basée sur le rapport de Doris Stump (Suisse, SOC), demande aux autorités de ces pays de « soutenir la formation du personnel médical concernant la sélection prénatale en fonction du sexe et ses conséquences pernicieuses », ainsi que redoubler d’efforts pour « relever le statut des femmes dans la société ». Ces gouvernements devraient collecter des données fiables sur les sex-ratios à la naissance, y compris dans diverses régions d’un même pays.

L’Assemblée a appelé l’ensemble des Etats membres du Conseil de l’Europe « à introduire des mesures législatives en vue d’interdire la sélection du sexe dans le contexte des technologies de procréation assistée et de l’avortement légal, sauf lorsque la prévention d’une maladie héréditaire grave le justifie ».

Les commentaires sont fermés.