Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2011

Chers conspirationnistes, tentez de deviner ce que cachent les paroles de Kaczynski:"l'élection de Merkel n'était pas une coïncidence pure"!

Kaczyński évoque des “forces obscures” allemandes

5 octobre 2011

Le sentiment anti-allemand est réapparu en Pologne dans le cadre de la campagne pour les élections parlementaires du 9 octobre prochain. Jarosław Kaczyński, le chef du parti d'opposition conservateur Droit et Justice (PiS), a suggéré – rapporte Gazeta Wyborcza, que "certaines forces obscures" ont permis l'élection d'Angela Merkel à la chancellerie.

Dans son dernier livre La Pologne de nos rêves, le candidat suggère que l'élection de Merkel "n'était pas une coïncidence pure". Invité par Newsweek Polska à clarifier son point de vue, il a répondu que Merkel "savait ce qu'il voulait dire" et a refusé de faire davantage de commentaires. Pressé de nouveau le 4 octobre à s'expliquer sur ces propos opaques, Kaczyński s'en est pris à un journaliste télé lui demandant s'il travaillait pour une chaîne polonaise ou allemande.

Michał Kamiński, un député européen, a expliqué au journal de Varsovie que "cette attaque contre Merkel pourrait être le tournant de la campagne". Cet ancien membre PiS devenu adversaire politique de Kaczyński, estime "ces paroles scandaleuses laissent douter de la capacité de cet homme à se battre pour l'argent de la Pologne" .

L'éditorialiste de Gazeta Wyborcza Jarosław Kurski note pour sa part que "ce n'est pas la première fois que Jarosław Kaczyński joue la carte du sentiment anti allemand". En 2005, les accusations selon lesquelles le grand-père de l'actuel Premier MInistre Donald Tusk avait servi dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale avaient pavé le chemin à la présidence du frère jumeau de Jarosław, Lech Kaczyński.

Les commentaires sont fermés.