Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2011

L'exploration russe du pôle arctique aura un starter futuriste digne des films d'anticipation, la ville sous dôme plastique s'appellera Oumka.

Une ville polaire de rêve

4.10.2011, 15:42

Photo: RIA Novosti
     

Le projet d’une ville unique pour l’Extrême-Orient est conçu par les architectes russes. Le climat y est artificiel et un système en circuit fermé devra recycler tous les éléments nécessaires à la vie comme sur une station spatiale. L’utilisation des technologies de pointe permettra de construire cette ville magnifique sur n’importe quelle surface solide, y compris la Lune.

La ville polaire a reçu déjà le nom Oumka, ce qui se traduit du tchouktche comme « un ours blanc ». Elle a été créée spécialement pour la vie des chercheurs, des explorateurs du Pôle qui travailleront dans des conditions difficiles de l’Arctique. Cette ville aura une importance stratégique comme un avant-poste de la Russie au Nord.

La ville qui sera installée dans les glaces éternelles sur pilotis ressemble à un grand vaisseau interstellaire long de 1,5 km et large de 800 mètres, a raconté à la « Voix de la Russie » l’auteur du projet, architecte Valeri Rjevski.

« Nous avons pris pour base la Station Spatiale Iinternationale. Nous avons fait un bon pivot avec un système en circuit fermé et le transport et ensuite nous y avons ajouté des blocs différents: résidentiels, scientifiques, industriels, administratifs et sportifs. La ville ressemblera à un hôtel 5 étoiles où on créera pour les gens les conditions très confortables. Nous avons prévu une grande zone de sport – des salles de sport, un stade, une piscine, un parc aquatique et des jardins d’hiver. Dans la ville il y aura des écoles, des écoles maternelles, des salles de concert, un centre de divertissement, et même une Eglise Saint-Nicolas.

Une cloche de plastique protégera du mauvais temps les 5 milles personnes qui y habiteront.

Les produits alimentaires seront acheminés par la Voie maritime du Nord. Outre cela, la ville aura des serres avec une hydroponie, et les fermes où on élèvera du poisson et de la volaille. Nous avons conçu une ville qui doit s’alimenter elle-même. Le circuit sera fermé, c'est-à-dire, il n’y aura pas de déchet de production ».

A Oumka il y aura deux usines de traitement des déchets, l’eau technique passera par des filtres et sera réutilisée. Pendant la construction on utilisera l’énergie des deux réacteurs de la Centrale nucléaire. Quand les offshores seront exploités, il fonctionnera grâce aux ressources qui y seront extraites.

Selon les concepteurs, pour construire Oumka il faudra 5-7 milliards de dollars. La ville polaire a été présentée au Deuxième forum arctique international à Arkhangelsk et a éveillé beaucoup d’intérêt. Le projet d’Oumka sera présenté en Norvège et au Canada.

Les commentaires sont fermés.