Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2011

La Russie marque de plus en plus le marché international des céréales de sa présence. Sûre qu'elle deviendra le futur grenier de l'humanité.

La production céréalière russe bat des records

6.10.2011, 14:09

© Flickr.com/fortinbras/cc-by-nc-sa 3.0
     

Vers le début d'octobre, 90 millions de tonnes de céréales ont été recoltés en Russie, a annoncé hier le Premier ministre russe Vladimir Poutine. Ces chiffres sont une fois et demie plus élevés qu’en 2010. Le pays est en train de renforcer progressivement ses positions sur marché mondial des céréales, en élargissant la géographie des livraisons. Selon les experts, la Russie a exporté environ 10 millions de tonnes de céréales pendant la période de juillet à septembre de cette année. Dans l’histoire post-soviétique, c'est un record absolu.

Les exportateurs russes des céréales, qui sont revenus sur le marché mondial après un embargo, qui a duré presque un an, sont assez satisfaits. Depuis le mois de juillet, lorsque l’interdiction sur les exportations a été levée, la Russie a vendu à l’étranger 10 millions de tonnes de céréales. Et selon les statistiques, les exportations sont en train d'augmenter. Il s'agit des indices sans précédent dans ce secteur d'économie.

Le chef du centre analytique «Sovekon» Andrei Sizov analyse les causes de ce succès. "Le facteur numéro un : il faut augmenter les récoltes. Nous les estimons à 90 millions de tonnes cette année, ce qui est considérablement plus important que l’année dernière, lorsque nous avons recolté 61 millions de tonnes. Les nouveaux importateurs des céréales russes sont des pays de l’Europe du Sud. Avant, il n’y avait pas eu de livraisons aussi importantes vers cette région. Cela est lié au fait que les exportations des céréales de l'Ukraine ont ralenti, et les producteurs russes ont obtenu une partie des contrats ukrainiens".

"Depuis récemment, on assiste à une diversification considérable des exportations de céréales", commente le président de l’Union russe des céréales, Arkadi Zlotchevski. "Il existe de nouvelles orientations sur ce marché : il s'agit avant tout de l’Asie de Sud-Est et des pays de la région Asie-Pacifique, qui s'ouvrent aux céréales russes. Nous avons commencé des exportations assez importantes vers ces régions. Ces marchés importent nos céréales pour la première fois", a-t-il indiqué.

La Russie prévoit par ailleurs d'élargir sa présence sur le marché proche-oriental et africain des céréales. Selon Arkadi Zlotchevski, le potentiel d’exportation des céréales russes est estimé à 30 millions de tonnes cette année.

Commentaires

Ce qui est évident, c'est que la Russie va en effet être un fournisseur majeur pour les pays européens incapables de se nourrir eux-mêmes (comme l'Allemagne, l'Autriche, les Pays-Bas ou bien encore la plupart des pays scandinaves et slaves).

Écrit par : Coronado | 24/10/2011

Les commentaires sont fermés.