Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2011

L'opposition syrienne dénonce l'ingérence (exiger la chute du régime) car elle provoquerait une catastrophe et l'incursion de l'armée turque.

Syrie: la chute du régime entraînerait une catastrophe (opposant)

Syrie
12:45 17/10/2011
 
DAMAS, 17 octobre - RIA Novosti

La chute du régime syrien déboucherait sur une guerre civile, a annoncé lundi à RIA Novosti Mohammad Salman, un des leaders du mouvement d'opposition syrien Initiative nationale démocratique.

"La chute du régime en Syrie, où vivent les représentants de 19 communautés ethno-religieuses, provoquerait une guerre civile. En outre, le pays pourrait se transformer en base terroriste", a estimé M.Salman.

Selon l'opposant syrien, la Syrie pourrait de se retrouver en proie aux activistes de plusieurs organisations extrémistes, dont Al-Qaida et le Parti travailliste kurde (PKK), ce qui risque d'ouvrir la voie à une ingérence militaire turque, comme c'est le cas actuellement en Irak.

Dans ce contexte, les appels à renverser le régime syrien sont irresponsables, indique M.Salman. D'après lui, il n'existe en Syrie aucune force politique capable de prendre les rênes du pays en cas de chute du président Bachar el-Assad.

"Nous croyons que c'est le régime actuel avec à sa tête le président Assad qui doit assurer la transition de la Syrie vers un Etat civil et démocratique", a déclaré M.Salman.

Depuis mars dernier, la Syrie est le théâtre d'une contestation populaire meurtrière contre le régime en place. Selon les estimations des Nations unies, la répression de la révolte par les forces fidèles au gouvernement syrien a fait environ 3.000 morts. Plusieurs Etats occidentaux ont appelé le président Assad à abandonner le pouvoir.

Les commentaires sont fermés.