Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2011

Après "Occupy Wall Street", la relève est prise par "Occupy City" of London. Les indignés comptent obliger la City à payer ses impôts.

Londres: les manifestations anti-capitalistes se poursuivent
 

Publié le 2011-10-23 13:40:13 | French. News. Cn

 

LONDRES, 22 octobre (Xinhua) -- Les manifestants anti-capitalistes britanniques, inspirés par le mouvement "Occupy Wall Street" à New York et celui des "indignés" à Madrid, ont réussi samedi, malgré la présence de la police, à installer un second campement dans le quartier financier de Londres.

Entre 700 et 1000 manifestants ont quitté le premier campement établi il y a une semaine dans la cathédrale Saint-Paul. Les autorités religieuses avaient fermé jeudi et vendredi les portes de la cathédrale au public pour questions de sécurité et de salubrité.

Un groupe de batteurs se trouvait en première ligne des manifestations, les manifestants ont traversé plusieurs rues de la City, et ont perturbé temporairement la circulation.

Les manifestants scandaient "A qui les rues? A nous !", et "Nous sommes les 99% !".

Des dizaines de policiers anti-émeutes et 10 camionnettes ont été déployées pour suivre de près la manifestation, qui s'est déroulée dans le calme et dans la bonne humeur. Une partie des manifestants a entamé une marche jusqu'à Finsbury square, où ils ont installé une vingtaine de tentes.

"L'occupation à la cathédrale Saint-Paul se poursuivra", ont déclaré les organisateurs, qui ont par ailleurs appelé les manifestants à "respecter l'environnement de Finsbury square", du fait que "nous y resterons pour une très longue période".

Finsbury Square se trouve dans le nord de la City, en plein cœur du quartier financier. De nombreuses organisations, dont l'agence de presse Bloomberg, y siègent.

Aucun porte-parole de la police n'a pu répondre aux questions de Xinhua.

Les commentaires sont fermés.