Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2011

Lorsque le Pentagone (Moby Dick) emprunte ses idées au cinéma français. Poutine en Fantômas et Obama en commissaire Juve?

La DS volante de Fantomas aurait-elle inspiré la Darpa?

25 octobre 2011 – 10:07

 

Ceux qui l’ont vu s’en souviennent sans doute (dans le cas contraire, il faudra attendre les fêtes de fin d’année pour énième rediffusion) : à la fin du premier film de la série « Fantomas », le mystérieux criminel masqué échappe au commissaire Juve (Louis de Funès) à bord d’une Citroën DS volante.

Est-ce que cette scène a inspiré la Darpa, l’agence de recherche et de développement du Pentagone? A moins que l’un de ses ingénieurs soit féru de cinéma français, peut-être. Toujours est-il qu’un projet d’Humvee volant est dans ses cartons.

En effet, et dans le cadre du projet TX, les sociétés Lockheed-Martin et AAI Corp. ont été sélectionnées pour mettre au point un véhicule pouvant emporter 4 personnes, avec la particularité de se déplacer sur les routes et de voler dans les airs.

Il s’agit, pour le Pentagone, de disposer à terme d’un véhicule permettant de contrer les menaces asymétriques – comme les engins explosifs improvisés – et de mener tout un panel de missions, allant du raid, de la reconnaissance, de l’évacuation sanitaire en passant par l’approvisionnement.

Déjà de taille, ce défi est encore rendu plus compliqué avec les spécifications imposées par la Darpa. Ce Humvee volant doit bien évidemment être blindé pour protéger ses occupants de tirs d’armes légères, passer rapidement en configuration « volante » pour décoller et atterrir verticalement ainsi qu’être mis en oeuvre sans que le conducteur ait besoin d’être un pilote de formation.

L’on imagine les contraintes que cela suppose au niveau du choix des matériaux et de la motorisation, d’autant plus que ce véhicule aura à évoluer à 10.000 pieds d’altitude pour une autonomie de 400 km environ.

En attendant, les deux projets en lice, qui font appel aux technologies utilisées pour la mise au point de drones et d’hélicoptères, viennent d’entrer dans la phase 2 du programme, c’est à dire qu’ils ont été jugés techniquement faisable.

Il s’agit maintenant de concevoir des démonstrateurs qui permettront à la Darpa d’attribuer le contrat pour continuer le développement de cet Humvee volant, ce qui devrait être fait au troisième trimestre 2012. Par la suite, l’on passera à la phase 3 du programme, qui consiste réaliser des essais avec des prototypes d’ici à la mi-2015.

Par ailleurs, un autre projet de la Darpa semble également inspiré du cinéma. Dans le film « On ne vit que deux fois » (un James Bond avec Sean Connery), une capsule spatiale américaine est subtilisée alors qu’elle est en orbite.

Ce programme, appelé Phoenix, n’a pas pour objet de voler un vaisseau russe ou chinois mais de prendre des pièces de satellites géostationnaires hors d’usagemais toujours en orbite (leur valeur cumulée étant de 300 milliards de dollars) afin d’en réparer d’autres.

14:50 Publié dans Armement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : www.opex360.com

Les commentaires sont fermés.