Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2011

Normalement, en décembre se débloquera la situation russe par son adhésion tant attendue à l'OMC. Son économie se diversifiera.

Equilibrer l'économie pour créer un centre financier international en Russie

 
27.10.2011, 18:13

Photo: RIA Novosti
     
Moscou est en passe de devenir une plaque tournante de la finance, est persuadé l'assistant du président russe Arkady Dvorkovitch. Dans son interview à Voix de la Russie, il a indiqué que les transformations de l'économie russe sont lents, mais ils vont bon train.

Tous les problèmes et divergences concernant l’adhésion de la Russie à l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) sont levés, a constaté dans une interview à Voix de la Russie Arkady Dvorkovitch, conseiller économique du chef de l’Etat. La veille, un nouveau round des pourparlers entre la Russie et la Géorgie s’est achevé avec la médiation de la Suisse. Ces discussions ont rapproché les pays d’un compromis qu'ils recherchent depuis longtemps.

"L’adhésion de la Russie à l’OMC profitera à notre pays, mais aussi à tous les partenaires", est persuadé Arkady Dvorkovitch. Le conseiller du président a remarqué que cela s’inscrirait dans la logique de la politique de la Russie qui cherche à renforcer son rôle sur les marchés mondiaux. Dans le cadre de cette même politique, elle prépare la création d’un Centre financier international dans la capitale russe. Le travail sur ce projet va bon train, et ce, dans toutes les sphères. D'ailleurs, une infrastructure nécessaire est en train de se créér à Moscou et la législation russe sera modernisée, a expliqué Dvorkovitch.

"Pour les professionnels du marché financier, qui viennent travailler à Moscou ce qui importe, c’est la simplicité des procédures d’enregistrement, la rapidité pour résoudre les problèmes administratives, liés notamment au logement, et des conditions confortables pour leurs activité", a-t-il indiqué. "Nous pensons que la mise en place d'un centre financier signifie la construction d'une meilleure infrastructure et d'un engagement des professionnels dans ce projet. Ces derniers sont très importants. Sans eux, le projet ne va pas réussir. Nous poursuivons notre travail dans ce sens. Mais il faut comprendre qu’en réunissant de bonnes conditions pour le fonctionnement du futur centre financier, nous le créons également pour tous ceux qui résident à Moscou", a indiqué Dvorkovitch.

Diversfication de l'économie russe proche

En évaluant l’état de l’économie russe dans son ensemble, le conseiller du président a noté que d'ici à 5 ou 7 ans, elle cessera de s'appuyer uniquement sur les matières premières.

"Le rythme de croissance dans d’autres secteurs était plus rapide que dans la production des matières primaires. Et c’est très important. Il est vrai que la structure de notre économie change lentement, notamment à cause du maintien des prix élevés du pétrole. Mais cela ne fait aucun doute que la part du secteur pétrolier aurait été moindre, si les prix étaient baissent de 50%. Voulons-nous qu’en raison de la baisse des prix du pétrole la structure de notre économie change? Je pense, que nous aspirons à ce que d’autres secteurs connaissent un essor, et que la production petrolière connaisse une diminution, ou du moins, reste à son niveau actuel", a conclu Dvorkovitch.

Les commentaires sont fermés.