Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2011

Après l'affaire Mistral, l'affaire Panhard? La Russie pourrait doter les garde-frontières du FSB de blindés légers Panhard au Caucase.

Interpolitex : Panhard en première ligne sur le salon russe

Le spécialiste français du blindé léger entendait bien faire avancer la cause de son véhicule blindé léger (VBL) à l’occasion du salon de l’armement et de la sécurité Interpolitex qui s’est tenu cette semaine à Moscou.

Le groupe a été contacté par le ministère de l’intérieur russe (MVD) il y a deux ans sur le salon Milipol. Le MVD envisage de doter ses troupes d’intervention (OMON et Spetsnaz) de plusieurs centaines de ces blindés. Ceux-ci sont moins lourds, plus mobiles en terrain accidenté que leurs homologues russes. Ils pourraient opérer sur le théâtre du Caucase et de l’Asie centrale. Les autorités russes envisageraient de les utiliser avec une tourelle téléopérée du type Kongsberg. Une réflexion est également en cours pour doter les garde-frontières russes dépendant du FSB.

Si Moscou tranche en faveur du blindé français, Panhard pourrait créer une joint-venture franco-russe pour produire en Russie. Son partenaire pourrait être le russe Arzamas.

 

11:23 Publié dans Armement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iris-france.org

Les commentaires sont fermés.