Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2011

Les Palestiniens soutiennent la Syrie. Une donne qui pourrait influencer les décisions ultérieures prises à l'encontre de ce pays.

Syrie: le FPLP hostile à la décision de la Ligue arabe

Syrie: le FPLP hostile à la décision de la Ligue arabeSyrie: le FPLP hostile à la décision de la Ligue arabe
12:30 16/11/2011
 
GAZA, 16 novembre - RIA Novosti

Le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), deuxième plus grand groupe de l'Organisation de libération de la Palestine, a condamné mercredi la décision, qualifiée de "dangereuse", de la Ligue arabe de suspendre la Syrie de ses réunions.

Selon le FPLP, cette décision de la Ligue arabe pourrait avoir des conséquences négatives pour la Syrie et sa sécurité nationale. Le Front populaire a également mis en garde contre une "internationalisation de la crise syrienne et la possibilité d'une intervention militaire étrangère, notamment otanienne, qui menace l'intégralité du pays".

La décision de suspendre la Syrie de la Ligue arabe entre en vigueur mercredi 16 novembre. Réunis à Rabat, les ministres des Affaires étrangères des pays membres de la Ligue arabe doivent se prononcer sur ce sujet. Les participants doivent en outre discuter sur l'envoi de 500 observateurs arabes en Syrie.

Damas a refusé de prendre part à la réunion. Auparavant, la Syrie avait proposé de convoquer une conférence d'urgence des dirigeants de la Ligue, mais les monarchies pétrolières du Golfe persique ont rejeté cette proposition. Celles-ci, et notamment le Qatar et l'Arabie saoudite, gardent une attitude très critique à l'égard du régime syrien.

L'Algérie, l'Egypte, l'Irak et le Liban adoptent une position plus modérée. Ils sont hostiles à toute intervention étrangère en Syrie et n'envisagent pas de rappeler leurs ambassadeurs de Damas.

Les commentaires sont fermés.