Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2011

Mékong, cours nourricier du Sud-Est asiatique et aussi voie de pénétration pour une déstabilisation dans cette région stratégique.

La Chine lance des patrouilles conjointes le long du fleuve Mékong avec des pays voisins
 
Publié le 2011-12-10 15:29:04 | French. News. Cn  
 

XISHUANGBANNA, Yunnan, 10 décembre (Xinhua) -- La police chinoise a lancé samedi des patrouilles conjointes avec les polices du Laos, du Myanmar et de Thaïlande pour maintenir la sécurité le long du Mékong, l'une des plus importantes voies de transport dans la région.

Ces patrouilles conjointes marquent le rétablissement des services de transport internationaux sur le Mékong, suspendus depuis les attaques meurtrières sur des cargos chinois le 5 octobre.

Escortés par des bateaux de la patrouille conjointe, dix cargos ont appareillé samedi matin, lors de la cérémonie de lancement, depuis le port Guanlei de Xishuangbanna, dans la province du Yunnan (sud-ouest de la Chine).

Le fleuve Mékong, connu en Chine sous le nom de fleuve Lancang, prend sa source sur le plateau Qinghai-Tibet et traverse successivement la Chine, le Myanmar, le Laos, la Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam, avant de se jeter dans la mer de Chine méridionale. Il joue un rôle économique crucial dans la sous-région du Grand Mékong.

Les quatre pays ont décidé de lancer des patrouilles conjointes fin octobre, quelques semaines après l'attaque sur deux cargos, dans laquelle 13 marins chinois ont trouvé la mort le 5 octobre.

Un quartier général pour cette patrouille a été créé vendredi à Xishuangbanna.

Les patrouilles conjointes devraient aider à rétablir les services de transport, à protéger la sécurité des passagers et des vaisseaux, ainsi qu'à réduire la criminalité sur le fleuve, a annoncé vendredi Meng Hongwei, vice-ministre chinois de la Sécurité publique.

La Chine a sélectionné plus de 200 officiers de la police frontalière afin de former une équipe de police spéciale destinée aux patrouilles conjointes sur le fleuve Mékong.

Les commentaires sont fermés.