Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/12/2011

L'agence de presse arabe Al Jazeera est bien devenu l'outil de propagande idéal au service des intérêts du Department of State of USA.

Logo de Al Jazeera

Communiqué de presse
Coups, menaces et purge
à Al Jazeera - Bruxelles


Un responsable d'Al Jazeera en poste à Bruxelles a tabassé, licencié et menacé un reporter qui a voulu déjouer une manipulation médiatique fabriquée par Al Jazeera à propos de la Syrie.

La victime (dont nous tairons pour l'instant le nom pour des raisons de sécurité) a subi ces mauvais traitements dans les locaux de la rédaction bruxelloise de la chaîne qatarie sous les yeux d'une secrétaire de l'agence d'information. La victime a également subi des menaces et des pressions pour ne pas ébruiter l'affaire.

Cet événement grave confirme ce que nous disions à propos d'Al Jazeera : depuis le début du "printemps arabe", la chaîne panislamiste est devenue l'instrument de propagande antisyrien contrôlé par cette dictature monarchique, théocratique, esclavagiste, pro-occidentale et complice d'Israël qu'est l'émirat du Qatar.

On se rappellera qu'en avril dernier, Ghassan Ben Jeddo avait démissionné de la chaîne en raison des mensonges qu'elle diffusait notamment à propos de la Syrie. Par ailleurs, en septembre dernier, le très controversé directeur général de la chaîne, M. Wadah Khanfar, a été remplacé par l'émir du Qatar en personne, cheikh Hamad Ben Jassem Al-Thani, tandis que le cheikh Youssef Al Qaradawi connu pour son intégrisme en est devenu le mentor.

Ces remaniements semblent liés à la nouvelle ligne rédactionnelle d'Al Jazeera désormais alignée sur la politique étrangère américaine dans la région. La chaîne qatarie, avec son armée de propagandistes, et l'Etat qatari, avec ses 5.000 commandos, ont activement participé à la destruction de la Libye souveraine. A présent, c'est la Syrie qui est dans leur ligne de mire.

Tout ceci confirme les soupçons exprimés dès le départ par notre Collectif Investig'Action (www.michelcollon.info) : les événements de Syrie subissent une mise en scène manipulatrice, bien démontrée par Bahar Kimyongür dans son livre "Syriana, la conquête continue" qui vient de paraître aux éditions Investig'action et Couleur Livres. Notre position sur la Syrie a été peu comprise dans un premier temps. Mais les événements démontrent de plus en plus l'ampleur des médiamensonges fabriqués contre ce pays. Il est donc de la responsabilité de chacun de vérifier ces médiamensonges qui risquent d'avoir des conséquences très graves sur le terrain.


Pour commander le livre Syriana de Bahar Kimyongür, préface de Michel Collon,
9 euros, 192 pages, format poche qui vous sera expédié immédiatement :
Syriana, la conquête continue

 

http://www.test-qi.be/#697267

Les commentaires sont fermés.