Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2011

En Syrie, la guerre apparaît progressivement par des groupes terroristes armés provenant de Turquie et des gazoducs explosent.

Syrie : un groupe "terroriste" fait sauter un gazoduc de la province de Homs
 
Publié le 2011-12-13 09:25:22 | French. News. Cn  
 

DAMAS, 12 décembre (Xinhua) -- Un "groupe terroriste armé" a fait sauter un gazoduc situé dans la province syrienne de Homs (centre), provoquant l'arrêt temporaire du transport du gaz, a rapporté l'agence de presse officielle Sana.

L'explosion a également causé une fuite de gaz, qui a entraîné un violent incendie, a indiqué la même source, ajoutant que cette attaque n'avait cependant pas fait de victime.

Il s'agit de la deuxième attaque de ce genre contre le gazoduc de Homs en une semaine, un "groupe terroriste" ayant saboté jeudi dernier un autre tronçon de gazoduc dans cette province en proie à la violence.

Plusieurs gazoducs ont été la cible d'attaques depuis le début des troubles en Syrie à la mi-mars.

Lundi encore, les gardes frontières syriennes ont repoussé 15 hommes armés qui tentaient de s'infiltrer en Syrie depuis la Turquie. Deux d'entre eux ont été tués, selon l'agence Sana.

Cet incident fait écho à un autre affrontement survenu la semaine dernière, au cours duquel 35 hommes armés avaient essayé de s'infiltrer en territoire syrien, avant d'être repoussés en Turquie par les gardes frontières.

Lundi toujours, un "groupe terroriste armé" a assassiné un chef de brigade de l'armée syrienne dans une banlieue de la province d'Idlib, dans le nord de la Syrie, toujours selon l'agence Sana.

La Syrie a dénoncé des "bandes armées", qu'elle accuse d'alimenter les rivalités sectaires dans un pays composé d'une mosaïque de religions et d'ethnies.

Le président syrien Bachar al-Assad a récemment affirmé que quelque 1 100 membres des forces armées syriennes avaient été tués au cours des troubles survenus depuis mars, tandis que les Nations unies estiment que les violences auraient au total entrainé la mort de plus de 4 000 personnes.

 

 

http://www.test-qi.be/#697267

 

Les commentaires sont fermés.