Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2011

Les chefs d'Etat seraient-ils réellement le produit d'études "marketing" et de fabrication de services médiatiques un peu trop particuliers?

“La fabrique des présidents : Spin doctors – la gouvernance de l’ombre”

par Florence Vielcanet

 
"La fabrique des présidents : Spin doctors - la gouvernance de l'ombre" par Florence Vielcanet
 
 

14/12/201 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
La novlangue, apanage de la tyrannie médiatique, dévoie l’essence même de ce qui constitue l’information à l’état brut. L’objectif étant de lui substituer une réalité passée à la moulinette du politiquement correct où l’essentiel des faits épouse le conformisme ambiant. C’était l’une des thèses défendues par François Ruffin dans Les petits soldats du journalisme. Ce dernier dénonçait ainsi le formatage intellectuel qui règne au sein du Centre de formation des journalistes et livrait alors un formidable réquisitoire sur la manipulation de l’information par des bataillons entiers de serviles fantassins de la plume et du micro.

Florence Vielcanet, auteur de La fabrique des présidents : Spin doctors – la gouvernance de l’ombre, s’est également aventurée sur le terrain de la société du spectacle. Le lecteur pénètre alors l’envers du décor et s’immisce, quoique de manière superficielle, dans les arcanes du pouvoir. Un pèlerinage initiatique où la communication se met au service des professionnels de la politique. Si la désinformation à laquelle nous sommes confrontés quotidiennement met en scène médias et opinion publique, l’ouvrage de Florence Vielcanet nous entraîne dans les coulisses d’une autre forme de manipulation. Une manipulation beaucoup plus feutrée et d’autant plus sournoise, qu’elle demeure difficile à détecter par les radars de l’esprit critique. Elle est l’œuvre de grands communicants et d’agences spécialisées qui façonnent les hommes politiques et leur discours. Florence Vielcanet s’intéresse ici à celles et ceux à qui ont a fabriqué un destin de présidentiable, planifiant leurs moindres faits et gestes jusqu’à là manière de rendre publique leurs décisions politiques. Un monde où tout n’est qu’artifice, merchandising des idées politiques et des programmes électoraux. Ce travail minutieux résulte à la fois de la ruse et du cynisme dont usent ces anciens journalistes ou pubards recyclés au service des politiques. Une reconversion financièrement juteuse pour ces nouveaux apprentis-sorciers de la communication.

Ces nouveaux mercenaires puisent leur inspiration chez les spin doctors ayant contribué outre-Atlantique ou au Royaume-Uni aux succès électoraux de Tony Blair, Bill Clinton ou Barack Obama. Ils s’emparent ainsi de leurs recettes et méthodes de travail pour les répliquer en France afin de choyer leurs poulains. Ces véritables conseillers de l’ombre rivalisent d’ingéniosité, exploitant tour à tour les opportunités fournies par les nouvelles technologies ou usant de pratiques parfois douteuses avec pour seule mission que leurs « clients » atteignent le firmament du pouvoir. A cet égard, toutes les techniques sont bonnes pour détourner l’attention des Français ou au contraire concocter de quoi les inciter à accepter certaines mesures. Tout y passe : le storytelling, internet, l’imposture des sondages, les députés sacrifiés faisant office de porte voix de mesures impopulaires à venir. Le but étant de manipuler les médias et l’information que ces derniers délivreront ensuite au vulgum pecus qui n’y verra que du feu. Un art remisant le politicien au rang de triste marionnette dont les faits et gestes sont dictés par ces conseillers de l’ombre. Un opéra-bouffe où les caciques du système se fourvoient dans des sentiers dangereux comme l’illustra la funeste planification au Royaume-Uni des mensonges qui ont entouré les guerres d’Irak. Une intervention vendue aux médias britanniques comme nécessaire par Alastair Campbell (photo ci-dessus), l’un des maîtres du “prêt-à-dire” outre-Manche.

Florence Vielcanet égratigne ainsi la myriade de conseillers (Buisson, Méaux, Fouks, Guéant, …) de ces hommes et ces femmes politiques lancés dans cette course effrénée du pouvoir. Des gourous qui figurent le plus souvent en bonne place dans l’organigramme du pouvoir ou des partis. On regrettera la tendance à répéter certains poncifs sur ce que le Système qualifie injustement d’extrême-droite. Néanmoins, à l’approche d’échéances électorales décisives pour l’avenir de notre pays, on ne peut que conseiller la lecture de cet opus fort bien documenté. Ce guide décrypte les rouages du discours politique passé sous les fourches caudines de la communication et permet d’en savoir plus sur le curriculum de ces éminences grises qui arpentent les allées du pouvoir. Mais une fois le livre refermé, le lecteur aura pour principale question : quid de la politique au service du peuple dans tout cela ?

Guillaume Lamarque pour Novopress France

* La fabrique de présidents, spin doctors et public relations : la gouvernance de l’ombre de Florence Vielcanet – Editions La Martinière (27 octobre 2011)

 

Commentaire

1. MBM

Pour celui qui a découvert Etienne de la Boétie avec son "Discours de la servitude volontaire ou le contr'un", qui a bien assimilé la "Psychologie des foules" de Gustave Le Bon, qui a son âme imprégnée du "Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu" de Maurice Joly, tout cela semble tellement dépassé et intemporel à la fois. F. Vielcanet a raison de sortir cet essai. Un de plus, dira-t-on, pour la curiosité des masses; rien de tel que la répétition fréquente car la demande est importante en ces temps de troubles. Ortega y Gasset s'était lancé le défi d'édifier les masses pour les instruire malgré elles afin d'élever leur niveau intellectuel pour une gouvernance plus éclairée et transparente qui serait amenée à éclairer le monde. Où en sommes-nous aujourd'hui? Sommes-nous plus instruits donc plus heureux que nos aïeux?

 

 

http://www.test-qi.be/#697267

 

13:48 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : novopress.info

Les commentaires sont fermés.