Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2011

Retour sur le réchauffement du climat. Toute une série de mails trahit une des plus grandes escroqueries du siècle. Pourtant, il y en a...

Retour sur une vieille polémique

19/12/2011

Texte du 4 décembre 2011 (http://www.pensee-unique.fr/bonnetdane.html#foia2011), sous le titre “Les courriels du CRU - Climategate 2.0 : Le retour.”

«A vrai dire, je préparais des billets sur des sujets totalement différents. Mais actualité oblige, n'est-ce-pas ?

»Et je ne crois pas que les lecteurs de PU m'auraient pardonné de laisser passer un événement aussi renversant que la nouvelle et considérable livraison d'un hacker inconnu (sans aucun doute le même qui avait publié les courriels du CRU du Climategate 1.0, en Novembre 2009) qui vient de déposer sur plusieurs sites, un complément substantiel (5200 courriels !) aux fameux 1073 courriels révélés en 2009, qui résidaient sur le serveur du CRU (Climate Research Unit) de l'Université d'East-Anglia (UK).

»1- Introduction :

»Le dossier appelé FOIA2011 tout récemment (le 22 Novembre 2011) mis à la disposition du public par le (les) hacker inconnu est constitué d'un "batch" (une liasse) qui inclut :

» • un texte explicatif (README.TXT).

» • une liasse de près de 5200 emails échangés entre les divers protagonistes qui se situent au coeur des divers rapports du GIEC et d'autres rapports propres aux USA.

» • un énorme dossier subtilement encrypté (et donc indéchiffrable dans l'état actuel de la technique sans connaître le mot de passe) qui contiendrait quelques 220.000 (!) emails supplémentaires que le (les) hacker n'a pas souhaité révéler... pour l'instant. On se perd en conjectures sur les raisons qui ont poussé le (les) hacker à garder secret le code d'accès à cette énorme base de données.

[…]

» Couverture médiatique du Climategate 2.0 :

» S'il est incontestable que la couverture médiatique du Climategate 2.0 n'a pas atteint le niveau (particulièrement élevé) de celle du Climategate 1.0 qui avait fait grand bruit dans les médias US, UK, Australiens, Canadiens etc, de nombreux journalistes anglophones ont, cette fois-ci encore, fait leur travail d'information.

» Plusieurs explications peuvent être avancées, pour expliquer cette évolution :

» • La "climate fatigue". Mentionnée par les responsables anglophones des médias.

» En gros "Le réchauffement Climatique ne se vend plus". Malgré les gros efforts déployés par certains, surtout à l'approche du sommet de Durban (COP17), il est évident que les médias ont sérieusement limité la couverture médiatique sur le sujet du réchauffement climatique.

» Les médias francophones ont également sérieusement baissé le ton, sauf quelques rares et notables exceptions, jusques et y compris pour ce qui concerne les événements qui se déroulent au COP17 de Durban.

» • Un nombre notable de journalistes qui ne sont sans doute pas donné le mal de lire et de décoder une fraction importante des courriels du Climategate 2.0, ont jugé, d'emblée, qu'il ne contenaient rien de vraiment nouveau par rapport à ceux du Climategate 1.0.

» Quelques scientifiques et quelques sites francophones favorables au GIEC ont été jusqu'à affirmer, sans rire, que les 5200 emails du Climategate 2.0 étaient, en réalité, les mêmes que les 1037 du Climategate 1.0 !

» Voici, néanmoins, pour les lecteurs anglophones, les références de quelques articles qui sont parus dans la presse (papier ou online) aux Etats-Unis, au Royaume Uni et au Canada. Je ne cite que les médias qui ont fait l'effort de commenter ou de citer le texte des quelques emails contenus dans le FOIA2011. Les autres, c'est à dire ceux qui se sont contenté de vagues généralités, comme les agences de presse ou les médias francophones, sans donner le moindre exemple précis, ne sont pas inclus dans cette liste :

» Forbes : "Climategate II : Encore des preuves tangibles de l'establishment du réchauffement climatique."

http://www.forbes.com/sites/larrybell/2011/11/29/climategate-ii-more-smoking-guns-from-the-global-warming-establishment

» Washington Times : "Climat de fraude : de nouveaux emails mettent en évidence le racket du réchauffement climatique."

http://www.washingtontimes.com/news/2011/nov/29/a-climate-of-fraud

» National Review online : "Des scientifiques se conduisent mal : Encore des clous dans le cercueil du réchauffement climatique anthropique."

http://www.nationalreview.com/articles/284137/scientists-behaving-badly-jim-lacey

» Wall Street Journal : "Climategate 2.0"

http://online.wsj.com/article/SB10001424052970204452104577059830626002226.html?mod=googlenews_wsj

» Daily Mail on Line (UK) : (Une série d'articles, pendant une semaine, dont " Les scientifiques du Climategate ont bénéficié de la complicité de fonctionnaires gouvernementaux pour dissimuler la recherche qui ne collait pas avec leur réchauffement global apocalyptique.")

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2066240/Second-leak-climate-emails-Political-giants-weigh-bias-scientists-bowing-financial-pressure-sponsors.html

» Forbes :"Climategate 2.0: De nouveaux emails ébranlent les débat sur le réchauffement climatique."

http://www.forbes.com/sites/jamestaylor/2011/11/23/climategate-2-0-new-e-mails-rock-the-global-warming-debate

» News Buster : "ClimateGate 2.0: 5.000 nouveaux emails confirment l'existence de manipulations et de complicités par les alarmistes."

http://newsbusters.org/blogs/noel-sheppard/2011/11/22/climategate-20-5000-new-emails-confirm-pattern-deception-and-collusio

» The Telegraph (UK) : "Oh, les cinglés du réchauffement climatique : voila qu'arrive le Climategate II !"

http://blogs.telegraph.co.uk/news/jamesdelingpole/100119087/uh-oh-global-warming-loons-here-comes-climategate-ii

» The Globe and Mail (Canada) : " La suppression du débat sur le climat est une catastrophe pour la science."

http://www.theglobeandmail.com/news/opinions/margaret-wente/suppression-of-climate-debate-is-a-disaster-for-science/article2255673

» The Weekly Standard (Hebdomadaire républicain US) titre : "Des scientifiques se conduisent mal (2ème partie) : Comment la cabale climatique élimine la contestation."

http://www.thegwpf.org/opinion-pros-a-cons/4482-climategate-20-a-sequel-as-ugly-as-the-ooriginal.html

» Comme on le voit, plusieurs médias s'en sont donnés à cœur joie et quelle que soit sa propre orientation politique, on constate, qu'à la différence des francophones, les lecteurs/auditeurs/spectateurs anglophones ont eu accès à différents points de vue.

» D'autre part, les lecteurs anglophones ont également pu lire eux-mêmes le contenu des emails, ce qui, compte-tenu de la langue, est aisé pour celles et ceux qui désirent se faire une opinion indépendante et juger par eux-mêmes.

» De manière générale, la capacité à lire couramment l'anglais constitue une énorme différence qui explique, sans aucun doute, les perceptions opposées du Réchauffement Climatique par le public anglophone (plutôt sceptique) et par le public francophone (plutôt croyant, pense-t-on).

» Pour sa part, et comme lors du Climategate de 2009, la presse et les médias francophones, toutes tendances confondues, se sont abstenus de donner quelque précision que ce soit au sujet du contenu réel des emails du dossier FOIA2011.

» A ma connaissance (j'aimerais me tromper), et même parmi ceux qui ont mentionné cette nouvelle fuite des courriels du CRU qui sont pourtant très révélateurs sur le comportement et les incertitudes des chercheurs qui sont les piliers du GIEC, aucun journaliste ne s'est donné le mal d'en donner la moindre traduction, ni le moindre lien, ni la moindre référence à ses lecteurs/auditeurs/spectateurs afin que ces derniers puissent, au moins, se faire par eux-mêmes, une opinion en connaissance de cause. »

Le texte est signé jacques duran. (http://www.pensee-unique.fr/auteur.html)

Les amateurs de dénonciation peuvent chercher ses liens avec les pétroliers américains ou français: je ne l'ai pas fait.

GEO

10:24 Publié dans Ecologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dedefensa.org

Les commentaires sont fermés.