Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2011

"Arrêtons de rêver et acceptons ce que nous sommes! Cessons de nous mentir! Si la majorité veut la destruction, prônons là et détruisons nous!"

Charles Dereeper : Et si la faillite de la France était une bonne perspective ?

 
 
(article du 26 décembre 2011)
 

Je lisais récemment les articles de Loïc Abadie http://www.objectifeco.com/economie/economie-politique/article/loic-abadie-la-bce-imprime-autant-que-la-fed et de Vincent Benard http://www.objectifeco.com/economie/economie-politique/article/vincent-benard-bce-braquage-a-l-italienne-version-mario-draghi

 

On y apprend que la BCE fait parler la poudre financière en catimini et sauve sur le dos de la collectivité les fesses de nos amis les banquiers. Rien de nouveau. Une petite minorité composée de multinationales, milliardaires et banquiers continue de racketter des centaines de millions d’européens et américains. Années après années depuis 2007, nous assistons au détournement d’argent. La routine !

Là où quelque chose d’illogique apparaît dans les articles de Loïc et Vincent, c’est sur l’interprétation du futur et du comportement de masse actuel. Selon Loïc, les peuples vont changer d’avis et mettre fin à la prédominance de cette minorité ! Pour Vincent, dans d’autres articles que celui cité ci-dessus, il existe des solutions qui permettraient la restructuration et l’établissement d’un monde plus sain.

Regardons la situation en face et posons les questions dérangeantes : les peuples veulent ils changer ? La majorité est elle contre ou pour les décisions des pouvoirs politiques et économiques actuels ? Aux prochaines élections, y aura-t-il une majorité de votants et d’abstentionnistes ? Aux prochains impôts prélevés, les gens vont-ils payer, sachant que leur argent part dans les grands contrats ou dans les poches des banquiers ? Ou vont-ils stopper les chèques ?

Si franchement, les peuples étaient si scandalisés, s’ils désiraient stopper le hold up le plus lucratif de l’histoire, peut on ne serait ce que 3 secondes imaginer le calme actuel et le laisser faire partout ? Très franchement, il y a belle lurette qu’on aurait basculé en guerre civile.

La vérité, c’est que les centaines de millions d’américains et d’européens soutiennent majoritairement ce qui se passe. Faire l’autruche est une forme de soutien. La vérité, c’est que le niveau de confort atteint par les masses d’occidentaux est suffisant pour couper l’envie de faire la révolution et de se rebeller. Il y a trop à perdre à changer dans la tête des masses. Mieux vaut ne rien toucher en espérant que par l'opération du Saint Esprit et des escrocs d'en haut, tout finisse par rentrer dans l'ordre. Mieux vaut attendre...

La meilleure preuve avec la Grèce et dans d’autres pays, la majorité ne souhaite pas un changement qui n’a pas d’ailleurs eu lieu malgré la dérive actuelle. Une minorité descend même dans la rue pour dire de continuer. Et une autre minorité hurle au vol en espérant être entendu, ce qui n’arrive pas depuis 4 ans…

Les politiciens affichent une liste de coupables pour éviter à avoir à répondre de leurs actes. Les coupables répondent en chœur que c’est la faute des responsables politiques qui ne savent pas compter et équilibrer les budgets, en sachant qu’en réalité, tout ce petit monde se partage méthodiquement le gâteau par derrière. Au milieu, les masses jactent… pendant que rien ne change… Cela fait 4 ans que cette farce dure. Combien on parie qu'en 2012, tout continuera de la sorte ?

L’Islande a démontré que lorsqu’un peuple n’est pas d’accord sur le racket, des solutions sont rapidement prises pour mettre fin au racket. Faillites et plantages bancaires !

Je propose juste que nous nous regardions, nous occidentaux, bien en face ce que nous sommes et ce que nous souhaitons collectivement.

La faillite de la France serait une bonne chose car elle permettrait à un plus grand nombre de connecter avec la réalité.

La vérité la plus probable sur le futur est que rien ne va changer jusqu’à ce que le jouet casse. Et à ce moment là, tout le monde sera d’accord pour dire qu’il est temps de tricher pour remettre en route le jouet. Des grandes règles du jeu seront modifiées (un peu comme Bretten Woods en 1971 sur l’étalon or du dollar) et au final, personne n’aura à changer ou presque.

Tout est simple : nos actions et gestes démontrent ce que nous sommes. Comparons les paroles et les résultats au lieu de parler dans le vide... Actuellement, si on regarde le monde dans le chaos, au-delà des belles déclarations bien baveuses à dormir debout, on parvient rapidement à l'idée que les gens veulent s'auto détruire. Dans les faits, par nos choix, on s'auto mutile dans l'alimentation, l'environnement, le collectif social, les guerres (le petit Nicolas, il n'y a pas de quoi être fier de la gestion post militaire en Libye)...

Quand des observateurs partent du principe que les peuples vont revenir à plus de sagesse dans l'avenir hypothétique, je réponds juste que pour l'instant, les faits et les choix humains depuis 4 ans démontrent l'inverse. Il n'y a pas grand monde qui agit pour obtenir une belle vie, facile et agréable, prospère et créative. On est loin du seuil de masse critique capable de changer la société. Le concept de pénurie fictive fait des ravages, activant la concurrence acharnée. La très grande majorité entretient le système destructeur en cours parce que cela lui convient mieux.

Alors arrêtons de rêver et acceptons ce que nous sommes. Arrêtons de nous mentir ! Si la majorité veut la destruction, alors prônons là et détruisons nous. Faisons faillite. Ruinons tout le monde. Mettons encore plus de molécules chimiques non vérifiées de manière indépendante dans les aliments. Lançons des guerres puisque manifestement, c'est tout ce dont nous sommes capables ! Quand les masses en auront marre d'expérimenter cette voie là, à condition qu'un jour de notre vivant, elles en aient marre, le timing sera enfin le bon pour une évolution.

C'est donc pourquoi en 2012, je soutiens le candidat François Hollande dont le programme bien fumeux me paraît tout à fait adapté à la situation ! Allez François, tes pas super crédible, mais tu peux le faire. Tu incarnes tellement la "vérité". Tu la transpires dès que tu ouvres la bouche. Cela tombe bien, en ce moment, "la vérité", c'est super à la mode, c'est ce que tout le monde veut entendre... plus c'est irréaliste, plus les gens aiment ! Je voterais Hollande et je vous invite à le faire ! Il ne va pas vous rater... Avec mon petit François, vous en aurez pour votre argent !

 

Charles Dereeper

www.charlesdereeper.com

www.europecostarica.com

Les commentaires sont fermés.