Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2012

Et vous qu'avez-vous reçu pour Noël? Un record a été battu aux USA, celui du nombre d'armes à feu sous le sapin. Seraient-ils inquiets?

Aux USA, l'arme à feu reste un

cadeau de Noël à la mode

SOCIETE | mardi 3 janvier 2012 à 13h02

  • Un magasin d'armes

    Un magasin d'armes

    Selon le FBI, les Américains ont acheté un nombre record d'armes durant le mois de décembre. Dont une grande partie les quelques jours précédant Noël. Force est de constater que les armes à feu sont toujours populaires aux pieds des sapins américains.

    Au moins 1,5 millions d'Américains ont acheté une arme pendant le mois de décembre. Environ un tiers d'entre eux y ont été dans les six jours juste avant Noël, avec un pic d'affluence enregistré le 23 décembre.

    Mais impossible de connaître avec précision le nombre d'armes vendues. Le chiffre est sans doute bien supérieur à 1,5 millions d'unités étant donné qu'un client peut très bien ramener plusieurs armes à la maison.

    Pour dresser ces chiffres, le FBI s'est en effet basé sur les "background checks", cette étape obligatoire de vérification du passé judiciaire du potentiel acheteur d'arme à feu.

    La tuerie de Tucson pourtant toujours en tête

    Pourtant, plusieurs observateurs expliquent que l'opinion publique avait été sensible à la question du renforcement de la politique du port d'armes au lendemain de la tuerie de Tucson. A l'époque, des hommes politiques réclamaient des améliorations du système, voulant ainsi empêcher certains individus "à problèmes" d'acheter des armes.

    A quelques jours de ce triste anniversaire, rien de cela n'a été mis sur pieds.

    Insécurité, économie en sursis et "peur" d'Obama

    La National Rifle Association, militant pour le droit au port d'armes, estime que cette hausse du nombre d'armes à feu en circulation s'explique par le fait que certaines personnes ressentent le besoin de se protéger. L'association pointe le manque d'effectifs des forces de sécurité et insiste: "Les gens pensent que quand quelque chose de mal arrivera, ce sera directement entre eux et les criminels". Et ce, malgré une baisse de 6% des crimes violents, selon des chiffres rapportés par le New York Times.

    Une autre explication peut se trouver par l'économie en sursis. Une économie qui pousse les gens à se rendre dans les magasins d'armes, estime le Telegraph. Selon le journal, une telle crise pousserait à craindre des vagues de criminalité.

    Et puis, les Américains craignent aussi de voir l'administration Obama durcir le contrôle des armes à feu. Ils ont peur de se voir refuser l'obtention d'armes à feu. Du coup, ils se ruent vers les magasins d'armes.

    De moins en moins de gens ont de plus en plus d'armes

    De leurs côtés, les associations "anti-armement" brandissent d'autres chiffres tendant à démontrer que les Américains ne se constituent pas tous des arsenals impressionants. "Les recherches que nous avons montrent que de moins en moins de personnes possèdent de plus en plus d'armes", explique le porte-parole d'une telle association.

    AdC avec le New York Times, CNN et le Telegraph
 
 

Les commentaires sont fermés.