Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2012

"Fais ce que je dis, pas ce que je fais!" pourrait être l'ukase des USA à l'Iran, s'excusant presque de la suspicion d'y changer le régime.

Les événements en Syrie compromettent les positions de l'Iran

 
14.01.2012, 12:58

© Flickr.com/Truthout.org/cc-by-nc-sa 3.0
     

 

Les États-Unis n'aspirent pas à changer le régime en Iran. La politique des États-Unis vise à changer la conduite du pouvoir iranien par la voie des sanctions et le renforcement de l'isolation de Téhéran. C'est ce qui a été déclaré par le conseiller adjoint de sécurité nationale américain Ben Rhodes. «Nous voyons déjà que les sanctions exercent une influence importante sur l'économie iranienne», a-t- il dit.

Les problèmes de Téhéran seront aggravés par la chute inévitable du président syrien Bachar al- Assad, qui est un allié clé de l'Iran dans la région. «La chute du régime d'al-Assad aura une forte influence sur les positions stratégiques de l'Iran dans le monde et dans la région», a noté Ben Rhodes. «Et avec les sanctions, le gouvernement iranien se retrouvera sous une pression qu'il n’a jamais éprouvée auparavant».

Les commentaires sont fermés.