Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2012

Gazprom annonce 20% de réduction du prix du gaz aux compagnies européennes. Gageons que les distributeurs la répercutent aux clients!

Gazprom accède aux désirs de l’Europe

19.01.2012, 15:41

Photo: EPA
     

 

Le géant pétrolier russe «Gazprom» a baissé le prix du combustible bleu pour cinq compagnies européennes. Selon les experts, cette décision signifie que la compagnie va mener une politique souple en raison du changement de la situation au marché du gaz en Europe.

 

Les compagnies Wingas (Allemagne), Econgas (Autriche), GdF Suez (France), SPP (Slovaquie) et Sinergie Italiane (Italie) ont obtenu un rabais de 20% pour l’achat du gaz. La situation au marché gazier de l’Europe a changé c’est pourquoi la baisse des prix par la compagnie russe est justifiée.

«Les facteurs fondamentaux qui influencent le marché de gaz ont changé considérablement», croit l’expert Vitali Krukov. «Ces derniers temps beaucoup de propositions sont apparues. Il est difficile de le lier complètement au marché du pétrole et il ne faut pas attacher le prix du gaz au prix du pétrole. Ce sont deux marchés à part influencés par des facteurs spécifiques. S’il y a un nombre colossal de demandes pour le combustible bleu, en ce qui concerne le pétrole, ce n’est pas la même chose».

Selon les derniers donnés, depuis six mois, le prix du gaz a baissé de 19%. Les analystes le lient à l’abondance d’offres et à la demande faible. Dans cette situation ce n’est pas avantageux pour Gazprom de perdre les partenaires stratégiques. La compagnie a l’intention de développer les relations d’affaires ce qui est encore une cause du changement de la politique de prix.

«La baisse est liée à ce que Gazprom est intéressé à poursuivre la coopération avec ces compagnies non seulement dans le domaine de la vente directe du gaz, mais aussi dans la création des unions, des entreprises communes pour travailler sur le territoire de Union Européenne», raconte l’analyste Sergueï Pikine.

Actuellement Gazprom travaille avec les partenaires dans toute l’Europe et il a l’intention d’étendre cette coopération. Les experts soulignent des grandes perspectives du Gazprom en Europe et en Asie où la consommation de gaz augmente. La compagnie a déjà commencé les négociations avec la Chine et la signature de l’accord sur les livraisons du combustible bleu n’est qu’une question du temps.

Les commentaires sont fermés.