Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2012

Avec le vote français sur la pénalisation pour négation de génocide, les USA perdent un allié de poids dans les pourparlers au Caucase.

L'Azerbaïdjan exige que la France sorte du règlement de Haut-Karabakh

 
25.01.2012, 09:12

Photo: RIA Novosti
     

 

Ali Akhmedov, haut fonctionnaire du parti au pouvoir en Azerbaïdjan, a déclaré que la décision du Sénat français de pénaliser la négation du génocide arménien a ébranlé la confiance dans le groupe de Minsk de l'OSCE cherchant un règlement du conflit du Haut-Karabakh. «Dans cette situation l'issue la plus digne pour la France est d'abandonner son rôle d'intermédiaire car elle a perdu le droit moral de remplir cette mission», a-t-il dit.

De l'avis d'Ali Akhmetov l'adoption de la loi signifie que la France se présente ouvertement comme défenseur de l'Arménie. «Le fait que la France lobbise ouvertement les intérêts d'Arménie signifie avoir trahi la mission d'intermédiaire qu'elle avait assumée».

Les commentaires sont fermés.