Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2012

Fissure à la Ligue Arabe. L'Algérie s'oppose à l'initiative du Qatar de saisir l'ONU sur la Syrie. Elle y enverra même ses observateurs en Syrie.

Syrie: Alger opposé à la décision de la Ligue arabe de saisir l'Onu

Crise en Syrie
20:25 28/01/2012
 
LE CAIRE, 28 janvier - RIA Novosti

L'Algérie ne soutient pas la décision de la Ligue arabe d'inviter le Conseil de sécurité de l'Onu à examiner le plan arabe pour un règlement de la crise en Syrie, a déclaré samedi l'ambassadeur algérien auprès de la Ligue, Abdelkader Hadjar.

"L'Algérie a rejeté la décision de la Ligue adoptée le 22 janvier au Caire et refuse de modifier sa position en ce qui concerne l'intention d'inviter le Conseil de sécurité de l'Onu à soutenir le plan arabe de règlement politique du conflit syrien", a déclaré M. Hadjar aux journalistes au Caire.

Il a également indiqué que l'Algérie enverrait ses observateurs en Syrie pour compenser le départ des représentants des pays du Golfe.

Le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi et le premier ministre qatari Hamad ben Jassem al-Thani se rendront dimanche à New York pour prendre part à une réunion du Conseil de sécurité de l'Onu consacrée au problème syrien.

La réunion, qui aura lieu mercredi prochain, portera sur la nouvelle initiative arabe visant à régler la crise en Syrie. Le document soumis au Conseil de sécurité prévoit notamment le transfert du pouvoir du président Bachar al-Assad à son adjoint, le vice-président Farouk al-Charaa, la création d'un gouvernement d'unité nationale et l'organisation de nouvelles élections d'ici six mois.

Damas a déjà rejeté cette initiative.

Les commentaires sont fermés.