Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2012

Les Européens sont en danger de famine. Où est la démocratie, si rassurante pour les élites, si les peuples meurent de faim par leur faute?

1 Européen sur 4 pourrait sombrer dans la pauvreté

Créé le 08-02-2012 à 13h21- Mis à jour à 13h26 5 réactions

Challenges.fr
 
Par Challenges.fr

Cette inquiétante prévisions émane de la très sérieuse agence de statistique Eurostat qui précise que ce risque est plus fort dans les ex-pays de l'Est mais que les Français et les Allemands sont moins à l'abri que les Néerlandais ou les Autrichiens.

Eurostat estime que plus de 19% des Français sont menacés par la pauvreté.
(c) Afp

Eurostat estime que plus de 19% des Français sont menacés par la pauvreté. (c) Afp

Près du quart de la population de l'Union européenne est menacé de pauvreté ou d'exclusion sociale a indiqué ce mercredi 8 février Eurostat. Selon l'agence de statistiques européenne, 115 millions de personnes, soit 23,4% de la population des 27 pays de l'UE, étaient confrontées à ce risque en 2010.

Les plus fortes proportions de personnes menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale se situent en Bulgarie (42%), en Roumanie (41%) et en Lettonie (38%) tandis que les plus faibles se retrouvent en République tchèque (14%), en Suède et aux Pays-Bas (15%) ainsi qu'en Autriche, en Finlande et au Luxembourg (17% chacun).

Situation délicate pour le France et l'Allemagne

Paradoxalement ,les deux premières puissances économique de l'Union Européenne n'offrent pas à leur concitoyens une sécurité maximale en la matière. Selon Eurostat, 19,7% des Allemands et 19,3% des Français pourraient sombrer dans la pauvreté. Il s'agit de personnes confrontées à au moins l'une des trois formes d'exclusion suivantes: le risque de pauvreté après la prise en compte des transferts sociaux; la privation matérielle grave (fait de ne pas être en mesure de régler ses factures, de se chauffer correctement, de consommer des protéines...); la très faible intensité de travail (fait de vivre dans un ménage dans lequel les adultes ont utilisé moins de 20% de leur potentiel total de travail au cours de l'année précédente).

Dans l'UE, 27% des enfants de moins de 18 ans étaient confrontés en 2010 au risque de pauvreté ou d'exclusion sociale, contre 23% de la population en âge de travailler (18-64 ans) et 20% de la population âgée (65 ans et plus). Ce nombre atteint 48,7% en Roumanie et 44% en Bulgarie tandis qu'il n'est que de 14% en Finlande ou en Suède. Il s'établit à 23% en France et 21,7% en Allemagne, selon Eurostat.

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/3-08022... 

 

NOTA BENE : LA LORGNETTE DE LA 3ème GUERRE MONDIALE.pdf

Les commentaires sont fermés.