Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2012

Le problème de la Grèce a pour cause réelle une dette militaire et non purement économique. Les fonctionnaires français sont à 90% corrompus, non par obligation mais volontairement. En vérité, tout est bidon. Il est vital de se couper du monde médiatique.

Charles Dereeper : Regardons le monde tel qu’il est - la Grèce avec les armes - la France avec l’eau potable - le fertilité humaine comme target

(article du 4 mars 2012)

 

Quelque chose ne colle pas. Un sentiment diffus. Cela fait des mois que l'histoire de l'endettement grec fait la une des journaux TOUS LES JOURS. La matraquage est permanent. Or, le problème grec est insignifiant à la base au niveau économique. Remettons le en perspective : il y a 300 milliards d'euros de dettes. Cela représente 3 ans à peine de déficit budgétaire de la France contre plusieurs décennies en Grèce ! Le bilan de la BCE a augmenté de 2500 milliards en comparaison en seulement 3 ans... Autre élément de comparaison, HSBC a déclaré un bénéfice annuel 2011 de 17 milliards. La perte de 100 milliards par effacement de dettes ne représente qu'une goutte d'eau dans le monde bancaire...

En outre, ce qui ne colle pas est que le Portugal est globalement dans la même merde que la Grèce et nous n'avons pas une ligne diffusée dessus. A peine quelques petits articles hebdomadaires. Tout le monde se moque de savoir ce qui peut bien se passer dans ce deuxième pays européen. C'est quand même bizarre.

En transit en France pour deux jours, je suis tombé par hasard sur un numéro 2010 hors série du Monde appelé BILAN STRATEGIE. Je feuilletais à la va vite des sujets qui ne m'intéressent que peu quand je suis tombé sur les données suivantes qui ont fait un gros tilt dans ma tête...

La Grèce est le premier importateur européen d'armes et le troisième au niveau mondial sur la décennie passée selon Sipri, derrière la Chine et l'Inde. Vous avez bien lu. Elle a acheté autour de 8,3 milliards en moyenne par an. son armée fait 156.000 personnes en force active pour une population de 11 millions, avec 1688 chars de combat, 8 sous marins, 14 frégates, 242 avions... Vous voulez comparer avec l'Espagne ou la France, pays d'une taille largement supérieure à la Grèce au niveau population ?

France = armée de 350.00 personnes dont 100.000 gendarmes. 400 chars soit 60% de moins que la Grèce, 9 sous marins, 20 frégates, 277 avions...

Espagne = armée de 128.000 personnes, soit inférieure à la Grèce. 4 sous marins, 11 frégates, 179 avions...

Ding Dong. Le quelque chose qui cloche commence à prendre forme. Je crois que ces chiffres imposent un diagnostique. La Grèce fait un matraquage médiatique hallucinant, car la Grèce est un acteur de premier plan dans le domaine des armes. Sa dette, c'est une dette militaire. Cela m'a complètement échappé. Comme dit l'adage, quand on ne comprend pas un sujet, suivez la trace de l'argent et tout s'éclaire...

Pourquoi la Grèce se permettait elle de ne pas plier aussi vite que l'Europe le désirait ? Je me disais qu'elle avait un atout, qu'elle tenait par quelque part tous les technocrates. Certes, aujourd'hui, nous savons que c'est signé et qu'il y a un deal. Mais savons nous exactement les conditions, les vraies je veux dire... ? J'avais noté dans un coin de ma tête que le président Sarkozy se démenait sur le dossier grec. Naïvement, j'avais écrit qu'il voulait sauver la Société Générale et la BNP. Hum, hum. Aujourd'hui, je ne serais pas étonné de découvrir un jour dans le futur que la France a fourgué un paquet d'armes à la Grèce...

 

 Extrapolons.

J'ai vu récemment le reportage français WATER MAKES MONEY. Dedans est mis en lumière la manière dont les Français à travers leur besoin d'accès en eau potable, financent en réalité le remboursement des dettes des collectivités locales. Le circuit est toujours le même. Deux multinationales arrosent les politiciens et fonctionnaires qui prennent alors des décisions contraires à l'intérêt général. Il est d'ailleurs exposé le diagramme de lobby qui comporte des milliers d'intervenants. Incroyable la capacité à manipuler des multinationales.

Le principe de l'arnaque mise en place par les politiciens consiste à faire payer un droit d'entrée par les deux multinationales de l'eau que vous connaissez tous en échange d'un contrat de gestion sur plusieurs décennies. Les collectivités mettent la main donc sur une manne financière qui permet d'investir (fumer dans le vide l'argent, correspond mieux à la réalité) ou de rembourser les dettes. En contrepartie, le prix de l'eau potable subit une hausse généralement de 100% en dix ans de manière à amortir le droit d'entrée versé. Il y a donc transfert de la dette sur chaque français qui payent une première fois des impôts et taxes et qui repayent une seconde fois dans leur facture d'eau le remboursement des dettes publiques. C'est la magie d'une dérive socialiste et oligarchique.

Plusieurs points m'ont particulièrement intéressé. Le reportage met en lumière que le marché de l'eau devient un produit vache à lait qui permet aux multinationales de développer un empire à côté, grâce à l'accumulation de ressources financières presque garanties années après années. Nous avons là l'exemple parfait du fonctionnement du monde par oligarchie. Autre info, à la tête, les politiciens de haut vol se recyclent dans ces sphères privées en attendant des jours meilleurs quand ils sont sur la touche.

Ensuite, sur un plan sanitaire, il y a un témoignage, énième source qui corrobore mes recherches, qui montre un fils d'élu breton en train d'expliquer que sa mère, au conseil municipal, lui a conseillé de ne pas boire l'eau du robinet s'il voulait avoir des petits enfants. Cela confirme bien que les élus et fonctionnaires sont au parfum concernant la vaste opération mondiale de stérilisation humaine qui est en cours. Je rappelle à tous que le sperme masculin perd 2,6% de fertilité chaque année, de manière linéaire. A l'heure actuelle, la moitié de la fertilité humaine a déjà disparu. Les oligarchies américaines en ont fait un objectif politique et militaire : réduire la population mondiale drastiquement. Cela est tellement monstrueux que finalement peu d'humains sur terre regardent ce sujet en face. Une écrasante majorité fait dans le déni... Charles, tu crois vraiment que c'est vrai ce que tu racontes ? est à peu près la seule réponse que j'obtiens. Pendant ce temps, la fertilité poursuit inexorablement sa chute. L'eau potable est un outil de premier choix, à côté des cosmétiques pour les femmes, du vin et de l'alcool pour les hommes et l'alimentation pour les deux sexes.

Voici un article de Wikipédia sur le sujet : il ne faut pas croire tout ce qu'on trouve sur ce canal, car il est souvent manipulé ou erroné. Mais sur ce sujet, je crois qu'il y a convergence au niveau de la chute irrémédiable de la fertilité. http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9l%C3%A9tion_de_la_spe...

Enfin, pour finir sur le reportage WATER MAKES MONEY, il est publié la liste de certaines corruptions dont l'ampleur échappe encore à beaucoup de Français, un peu trop amoureux de leurs fonctionnaires si parfaits. Depuis des années, 3 contacts m'ont mis au parfum sur la manière dont on faisait du business en France et à quel hauteur, on achetait les fonctionnaires et élus. Quand j'entends des grandes phrases de déni classique, telles que : non tous les fonctionnaires ne sont pas corrompus ou non, tout n'est pas si sale, je souris... 90% de tous les intervenants publics qui ont un pouvoir négociable, le négocie. En clair, ils se font acheter. Le marché de l'eau montre les circuits à travers les factures de compta de nos deux multinationales. A noter que la justice a condamné des salariés des deux multinationales, mais JAMAIS la personne morale. Tiens, notre justice ne serait pas parfaite... ? Oups...

 

Donc si je continue l'extrapolation.

La Grèce avec les armes ou la France avec l'eau potable, fonctionnent sur un modèle identique. En haut, une association de multinationales à base de pouvoir oligarchique et mafieux et de fonctionnaires et élus disposant d'un pouvoir à vendre. En bas, des centaines de millions de pigeons qui bossent 8 à 10 heures par jour en étant persuadés qu'il n'y a pas d'autres solutions de vie et qui payent à travers un système de taxes et impôts délirants, moyennant un confort de vie supérieur à 90% des habitants de cette planète. Au milieu, les banques omniprésentes qui facturent très lourdement leurs prestations. Le schéma général consiste à détourner l'argent publique à travers des contrats dans des structures privées. On endette les centaines de millions de pigeons pour payer et on récupère l'argent de l'autre côté dans la main privée sans délivrance de contrepartie collective.

Enfin, on matraque avec des rhétoriques complètement fausses les masses de débiles pour qu'ils n'y comprennent rien et qu'ils continuent à être esclaves sans soulèvements sociaux. L'endettement de la Grèce est le meilleur exemple de la manière dont nous sommes écartés des vrais enjeux et détournés à l'aide de l'émotion PEUR, vers des problématiques bidons au lieu de considérer que l'armée de la Grèce est totalement disproportionnée par rapport à la taille de la population et que son équipement a probablement servi en premier chef à détourner l'argent publique et les subventions européennes dont c'est un sport national (Ce n'est pas moi, mais mon beau frère grec qui le dit... !).

 

Conclusion

 

J'ai perdu mes idéaux. Je ne crois pas que des forces positives puissent émerger dans le monde actuel de mon vivant. Nous sommes à la dérive dans un monde aux mains sales qui, je m'aperçois de plus en plus, ont un contrôle presque totale sur le système. Avant, je pensais que le système était ouvert. Aujourd'hui, si on fait abstraction de quelques exemples d'entrepreneurs qui ont émergé au top mondial, je constate finalement que les dés sont pipés d'avance.

Je ne peux pas contribuer à ce genre d'organisation. Je ne peux pas travailler, produire, payer pour ce genre de mafia légale.

Je suis persuadé qu'un homme a besoin de croire à ce qu'il fait pour se réaliser pleinement. Il a besoin d'être rattaché à un groupe, d'avoir un sentiment d'appartenance, que ce qu'il fasse ait du sens et que son groupe avance dans une direction approuvable. Aujourd'hui, nous avons bien un idéal, sauf que la crise et internet nous a montré que tout était bidon et manipulé de A à Z. Le seul but des oligarchies est l'accumulation de milliards, le pouvoir, la réduction de la population mondiale et le contrôle de la situation en abrutissant par tous les moyens les masses.

S'il est impossible de croire aux grands ensembles collectifs, alors la solution consiste à se regrouper sous de petites communautés, proches de l'auto suffisance et de vivre sa vie peinard, coupé de cette face sombre aux commandes, en localisant les activités économiques de la communauté, du moins, la valeur ajoutée économique en dehors du pays de résidence, aux mêmes endroits que ceux utilisés par les oligarchies... suivez mon regard...

Je suis en plus en plus convaincu que le modèle de l'Etat Providence supposé faire du social, cache en fait un bon moyen pour une petite minorité de ne pas avoir à travailler pour ramasser des milliards chaque année. Je pense en effet, que la quantité d'impôts prélevés est très largement supérieure aux besoins réels. L'argent est racketté de force auprès de tous puis redistribué dans de grandes entreprises amies. Il n'est absolument jamais affecté comme cela est vendu sur le dépliant aux plus faibles et démunis.

Un vrai état providence serait aujourd'hui capable de financer une allocation universelle de 1000€ par mois à tous les français. Au lieu de cela, nous avons une allocation aux multinationales et des dizaines de millions de français vivant avec 1500€ par mois contre 40h de boulot hebdo si on prend en compte les transports. Il est souvent dit que les plus forts doivent prendre soin des plus faibles dans les groupes humains. Dans ma tête, quand je vois un idiot me sortir ce genre de phrase, tout fier de lui, je ne peux m'empêcher de me moquer de son aveuglement. Le fort aujourd'hui dans la société française ou grecque, sans même s'en apercevoir, il balance directement son argent dans la poche de l'élite au-dessus de lui. Le faible n'en voit qu'un très faible bout... C'est ici l'expression de toute la force d'une norme sociale idéologique qui finit par remplacer la réalité. Je suis renversé par le côté mimétisme des humains et leur incapacité à penser librement par eux mêmes tout en étant persuadés de le faire.

Sortir en dehors de la norme officielle fait tellement aux peurs aux gens que si on leur dit que chacun pourrait vivre avec 1000 euros par mois, ils répondent tous en coeur : non asservissez nous. Si tout le monde touche cette allocation, ce sera le chaos. Cela ne peux pas marcher... mieux vaut donner tout notre argent aux multinationales et aux entreprises locales qui payent bien les élus contre des beaux contrats surfacturés et sans intérêt pour la communauté.

That's life !

Mes chers lecteurs, au final faîtes gaffe à votre bite. Prenez en soin, car elle est la cible numéro 1 mondiale sur un plan militaire. Je ne suis pas certain que vous en ayez tous conscience. Relisez le lien wikipédia pour vous mettre au parfum. Matières plastiques, aluminium dans le dentifrice, paraben dans les savons (des étude récentes montrent que 99% de cancers du sein déclarés étaient composés de paraben, le pire étant que 20% des sujets n'utilisaient pas de déodorants, ce qui signifie que les industriels parviennent à nous l'injecter par un autre canal que les scientifiques n'ont même pas encore identifié !!!), sirop de glucose fructose dans à peu près tous les produits alimentaires, la liste des jouets chimiques jamais vraiment vérifiés sur la non nocivité humaine est longue.

J'ai cru comme un idiot que les autorisations de vente étaient délivrées après des tests en labo de la part des fonctionnaires. Que nenni ! Ils branlent que dalle. Ils n'ont pas de labo. Figurez que leur job consiste à vérifier les données fabriquants et à les interpréter. Si vous ne me croyez pas, vérifiez par vous même. C'est tout simplement une blague. Il n'y a aucun contrôle effectif sur l'ensemble des produits que vous consommez !

En 2070, si rien ne change, game over, plus personne ne pourra se reproduire... Les scénarios James Bond, on se dit toujours que c'est une fiction qui n'a rien à voir avec la réalité... en réalité justement, les scénarios James Bond sont édulcorés et très roses...

 

Charles Dereeper

 

Les commentaires sont fermés.