Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2012

La Russie s'apprête à signer un contrat de 4 mds $ pour la vente aux Chinois de 48 chasseurs SU-35, à condition toutefois que la Chine donne des garanties juridiques pour qu'ils ne soient pas copiés.

Armement: Moscou et Pékin sont près de conclure un contrat de 4 mds USD

SU-35
09:35 06/03/2012
 
MOSCOU, 6 mars - RIA Novosti

La Russie et la Chine s'apprêtent à conclure un contrat de livraison de 48 chasseurs russes SU-35, estimé à près de 4 milliards de dollars, annonce mardi le quotidien Kommersant.

"La Russie et la Chine sont près de conclure le plus gros contrat de livraison d'armement de ces dernières décennies. Les parties se sont pratiquement mises d'accord sur la livraison en Chine de 48 chasseurs polyvalents Su-35, pour un montant estimé à 4 milliards de dollars", écrit le quotidien se référant aux sources militaires russes.

Selon le journal, un seul obstacle empêche la signature du contrat, Moscou exigeant que Pékin fournisse des garanties juridiques notifiant son engagement à ne pas imiter les appareils russes. Des garanties que la partie chinoise ne s'empresse pas de donner.

"Moscou n'aspire pas seulement à s'établir sur le marché chinois, mais souhaite également éviter à l'avenir que ses avions soient copiés et vendus à des pays tiers à bas prix. Moscou a de bonnes raisons de redouter ce genre d'opérations. Ainsi, le chasseur chinois J-10 est une vraie copie du chasseur russe Su-27, le J-11 est une copie du Su-30, tandis que le FC-1 est le Mig-29 contrefait en Chine". Cela dit, tous les appareils russes ont été mis à la disposition des ingénieurs chinois, a indiqué au journal une source au sein du gouvernement russe.

Les commentaires sont fermés.