Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2012

L'"armée électronique syrienne" a déjà attaqué les sites de Barack Obama et de Nicolas Sarkozy, de l'université de Harvard. La G4G (Guerre 4ème Génération) est en pleine action.

L'«armée électronique syrienne» est en train d'attaquer

 
7.03.2012, 20:28

© Flickr.com/kryptyk/cc-by-nc-sa 3.0
 
     

 

«L'armée électronique syrienne» a lancé une véritable guerre d'information contre les ennemis de la Syrie sur Internet, a déclaré l'un de ses dirigeants sous couvert d'anonymat.

«200.000 à 250.000 personnes font partie de notre réseau dans tout le pays. Nous soutenons tous la politique de Bachar al-Assad et nous mènerons contre-attaque visant les sites d'information occidentaux, qui ne disent pas la vérité sur la situation en Syrie», a déclaré le militant anonyme.

Les militants de l'organisation publient régulièrement des informations sur Twitter, Facebook et d'autres réseaux sociaux. Par ailleurs, l' «Armée électronique syrienne» dispose d'un «groupe d'assaut» pour effectuer des attaques des sites hostiles, non pas pour les détruire, mais pour remplacer les informations fausses par des informations véridiques, a précisé le militant. «Nous ne détruisons pas les sites, et de les corrigeons», - a expliqué le représentant du groupe.

Selon l' «Armée électronique syrienne», le groupe a déjà piraté et a apparemment changé le contenu des sites des présidents des États-Unis et de la France, le portail de la Maison Blanche, de l'Université de Harvard, la page personnelle du principal leader de l'opposition syrienne et d'autres sites.

Les commentaires sont fermés.