Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2012

Les parlementaires européens sont drôles comme des clowns. Ils exigent de la Russie des réformes alors qu'ils sont eux-mêmes baillonnés. L'Europe loupe encore une fois l'occasion de se taire. La bouffone du mondialisme ambiant.

Le parlement européen appelle la Russie à des réformes immédiates

 
11.03.2012, 09:01

© Collage: « La voix de la Russie »
     

 

La résolution du parlement européen sur le bilan de la présidentielle russe qui propose à la Russie de lancer au plus vite des réformes politiques et économiques sera votée le 15 mars prochain, selon le service de presse du parlement.

Il est prévu d'organiser d'abord des débats parlementaires sur la situation en Russie sous présidence de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton le 14 mars.

L'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ALDE), troisième groupe du parlement, a invité les représentants de l'opposition russe, dont Mikhaïl Kassianov et Garry Kasparov, à participer à des discussions à Strasbourg le 13 mars.

La porte-parole de l'ADLE sur la Russie Kristina Ojuland a proposé de remplacer les sommets Russie-UE par des contacts de travail entre des officiels européens et russes. Mme Ojuland avait plus tôt appelé à suspendre les relations avec les députés russes en attendant que la Russie tienne des élections libres et transparentes.

Les commentaires sont fermés.