Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2012

Etrange dénonciation de l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch sur l'opposition en Syrie: "en aucun cas ils ne doivent torturer, enlever et tuer les gens". Plutôt discordante avec les médias français.

Syrie: des abus commis par l'opposition (HRW)

16:28 20/03/2012
 
MOSCOU, 20 mars - RIA Novosti
 

Les forces de l'opposition ont commis de graves violations des droits de l'Homme en Syrie, a annoncé mardi l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW) dans une lettre ouverte publiée sur son site Internet.

"La stratégie brutale du gouvernement syrien ne peut justifier les abus commis par les groupes d'opposition armés. Les leaders de l'opposition doivent expliquer à leurs partisans qu'en aucun cas ils ne doivent torturer, enlever et tuer les gens", a déclaré la directrice de HRW pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord, Sarah Whitson, dans la lettre ouverte adressée au Conseil national syrien ainsi qu'aux autres groupes d'opposition syrienne.

La lettre fait état de cas d'enlèvement, de détention illicite et de torture de militaires fidèles au régime d'el-Assad, commis par les opposants. Selon HRW, on note des cas d'exécution de militaires et de civils par les opposants armés.

Mardi matin, le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon a qualifié la situation en Syrie d'"intolérable et inacceptable" tout en exhortant la communauté internationale à s'unir pour résoudre la crise dans ce pays.

Les commentaires sont fermés.