Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2012

A l'ONU, le plan Annan est approuvé à l'unanimité y compris par le président syrien El Assad. Ainsi, les médias occidentaux ont tout le loisir de s'attarder à l'"Internationale terroriste" qui refuse tout plan autre que celui de la charia.

La mission d’Annan en Syrie et l’internationale terroriste

Aléxéy Pilko, chargé de cours à la faculté de la politique mondiale de l’Université Lomonossov de Moscou
28.03.2012, 22:24

La mission d’Annan en Syrie et l’internationale terroriste

© Flickr.com/jilliancyork/cc-by-nc-sa 3.0
 
     
La semaine dernière le CS de l’ONU a adopté à l’unanimité le plan Annan visant au réglement de la situation en Syrie, Damas est aussi d’accord avec ce plan. Il semble que l’issue soit trouvée. Pourtant, l’opposition syrienne subit une pression toujours grandissante de la part des partisans de l’islam radical et des terroristes, tous ensemble « l’internationale terroriste » pour qui le plan Annan est lettre morte.

Selon les médias, il est évident que la structure principale opposée aux forces gouvernementales en Syrie est l’Armée syrienne libre qui comprend les déserteurs et les mercenaires étrangers. Ses effectifs se chiffrent à 15-16 000 personnes.Cette armée prétend qu’elle ne lutte que contre le régime d’al-Assad, mais les médias occidentaux parlent de la terreur menée par elle contre la population civile.

Au mois de février, le leader d’Al-Qaïda Aïman az-Zavakhiri a accusé le président al-Assad d’être anti-islamiste et a appelé à le renverser. Les médias parlent toujours plus souvent de l’activité d’Al-Qaïda en Syrie et ce fait rend les USA anxieux. Al-Qaïda et les livraisons d’armes de l’étranger sont une préoccupation sérieuse. Parmi les fournisseurs principaux on voit la France et le Qatar qui acheminent les armes via le Lyban et la Turquie.

Dans la ville de Homs l’opposition était dotée de LRAC « Milan » et « Fagot ».

Bref, il y a en Syrie un grand nombre de groupes terroristes. Ce fait est un obstacle pour la réalisation du plan Annan.

Pourtant, le scénario positif peut être trouvé, il comprend, entre autres, le dialogue de l’opposition avec le gouvernement d’ al-Assad. Il n’est possible d’éliminer l’activité terroriste qu’en modifiant la politique menée par ses sponsors.

Certes, le succès du plan Annan est dans l’intérêt de la Russie, pourtant l’analyse de la situation en Syrie démontre que les chances pour la réalisation du plan Annan restent maigres.

Les commentaires sont fermés.