Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2012

C'est au tour de certains pays du continent américain de snober les interdictions de commerce avec l'Iran: l'Uruguay va troquer son riz contre le pétrole iranien. Il n'y a plus que l'Asie... Les USA croqués aux jambes.

 
16:42 31/03/2012
 
MEXICO, 31 mars - RIA Novosti

L'Uruguay veut fournir du riz en Iran en échange de pétrole, ont annoncé samedi les médias internationaux, se référant au gouvernement de ce pays latino-américain.

"Si l'Iran est prêt à échanger son pétrole contre du riz, nous le ferons", a déclaré le ministre de l'Agriculture Tabare Aguerre.

L'Iran a toujours été l'un des plus grands consommateurs de riz uruguayen, mais les sanctions décrétées par les Etats-Unis et l'Europe contre Téhéran ont entravé le financement des échanges avec la Républiques islamique.

Septième producteur mondial de riz, l'Uruguay en a livré 90.000 tonnes à l'Iran en 2011.

Fin janvier, les chefs de diplomatie des 27 pays membres de l'UE ont approuvé l'embargo sur les livraisons de brut en provenance d'Iran. Les nouvelles sanctions engagent les pays européens à cesser d'importer du pétrole iranien d'ici le 1er juillet. En outre, certains pays, dont les Etats-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne et d'autres membres de l'UE, ont gelé leurs opérations avec les banques iraniennes.

 

© RIA Novosti.

Les commentaires sont fermés.