Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2012

Décidément, la débâcle règne dans l'industrie militaire US. Après le F-35, le F-22 et l'affaire du drone capturé par les Iraniens, le purgatoire se poursuit avec les aléas du drone MQ-8 Fire Scout. Serait-il aussi victime de puces chinoises bradées?

L’US Navy suspend de vol le drone MQ-8 Fire Scout

10 avril 2012 – 17:33

 

Pouvoir mettre en oeuvre un drone depuis une frégate peut apporter une plus value appréciable quand il s’agit de mener des missions de renseignement ou d’identifier d’autres navires.

C’est en tout cas le cacul qui a été fait par l’US Navy avec le MQ-8 Fire Scout, le drone hélicoptère développé par Northrop Grumman.

Enfin, un tel engin peut être utile à condition qu’il soit fiable. Or, et après un rapport publié en juin 2011 par le Pentagone dans lequel l’on apprenait que le MQ-8 Fire Scout n’était capable d’accomplir seulement que 50% des tâches qui lui avaient été assignées, la marine américaine vient de décider, selon Flight Global, de suspendre toutes les opérations impliquant cet appareil, et cela, pour une durée indéterminée.

Cette mesure a été prise après deux incidents récents. Le premier a eu lieu le 30 mars dernier, au large des côtes occidentales de l’Afrique. Apparemment, un MQ-8 Fire Scout n’a pas été en mesure de capter le signal émis par la balise de récupération automatique qui le guidait vers la frégate USS Simpson. Du coup, l’appareil est tombé à l’eau mais il a toutefois pu être récupéré.

L’autre incident s’est passé, le 6 avril, dans le nord de l’Afghanistan, plus précisément à Kunduz, où 3 MQ-8 Fire Scout sont déployés. Là, un de ces appareils se serait écrasé. Le conditionnel est de mise car si la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) a confirmé l’incident, l’US Navy n’a pas encore souhaité faire de commentaires.

Une source a d’ailleurs confirmé à Flight Global qu’un MQ-8 Fire Scout avait bel et bien été perdu. Et de préciser que, selon toute vraisemblance, l’appareil aurait été victime d’un problème technique.

Au cours de ces derniers mois, l’utilisation des MQ-8 Fire Scout s’était intensifiée. Et l’US Navy a même demandé des fonds au Congrès pour financer des essais visant à armer ces appareils de missiles AGM-175 Griffin.

15:20 Publié dans Armement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : www.opex360.com

Les commentaires sont fermés.