Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2012

Petit lexique du partisan européen. (XLVI). Sachons dès aujourd'hui de quoi l'on parle lorsqu'on use et abuse de certains mots!

◘ 46 - RAISON

L'idée d'inspiration judéo-chrétienne de Raison universelle et absolue, pensée comme attribut divin, en vue d'une téléonomie rationnelle et d'une eschatologie raisonnable, c'est-à-dire absolument nécessaire, du monde, a donné lieu aux rationalismes des idéologies occidentales.

Celles-ci entendent, en effet, “réaliser rationnellement le bonheur individuel”, lui même envisagé comme relevant d'une nécessité absolue. La morale, l'histoire, la société sont soumises au déterminisme d'une raison objective, héritière de la Loi hors du monde. L'ambiguité de la raison tient à ce que la raison instrumentale, ou “raison subjective” est à la fois le produit de la “raison objective” et du “logos” grec, lié à l'exprit scientifique. L'État égalitaire, le marxisme, le libéralisme, les technocraties, etc. procèdent à une rationalisation du social qui homogénéise les cultures et détruit les communautés organiques. Notre civilisation rationalisée — et de ce fait, anorganique — en est le produit.

Nous entendons opérer un déplacement de la notion de raison, selon une perspective néo-païenne et faustienne : la raison objective universelle, dans l'histoire ou dans le cerveau de chaque homme, n'existe pas. (...)

Les commentaires sont fermés.