Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2012

Petit lexique du partisan européen. (LI). Sachons dès aujourd'hui de quoi l'on parle lorsqu'on use et abuse de certains mots!

◘ 51 - SÉLECTION

La sélection est un processus qui accompagne l'évolution naturelle tout comme le mouvement historique des cultures, comme encore les phénomènes sociaux, et, par lequel des formes disparaissent par l'inadaptation à un milieu changeant — au terme d'une compétition — tandis que d'autres formes apparaissent par victoire et adaptation.

Dans la sélection naturelle, les mutations les plus favorables par rapport au milieu sont sélectionnées, au terme de la survie des plus aptes ; la sélection peut prendre — ou ne pas prendre — l'aspect d'un combat direct entre congénères. La sélection est un des éléments structurels clés de la vie, biologique ou culturelle. La pression sélective s'exerce aussi dans la culture où les institutions sont en compétition les unes avec les autres. Une tradition est le résultat d'une sélection. Dans la société, la circulation des élites obéit au même processus ; dans la société marchande, la sélection prend l'aspect d'une lutte des classes parce que, réduite à sa dimension économique, telle que la défend par ex. le libéralisme, elle devient incompatible avec le sentiment communautaire et brise le consensus, d'où les refus actuels de la sélection sociale — refus qui n'ont pas d'effets pratiques mais aggravent encore les iniquités — comprise comme une discrimination, ce qu'elle est devenue en fait bien souvent. Mais le refus de toute sélection procède aussi, néanmoins, d'une mentalité entropique propre à la conception-du-monde judéo-chrétienne, pour laquelle le combat et le conflit, phénomènes vitaux, sont à ce titre rejetés. Pour nous, nous acceptons la sélection naturelle dans la limite où les traditions adaptées ne sont pas supprimées, et la sélection sociale si elle se fonde sur la méritocratie, si elle obéit à des principes aristocratiques, si elle ne brise pas la solidarité communautaire, si elle respecte l'égalité des chances, si elle ne se présente pas comme une sélection de classe. Ajoutons qu'une sélection se manifeste également entre les peuples, mais ses résultats ne sont jamais définitifs. Il n'y a pas de peuple élu (cf. élite).

Les commentaires sont fermés.