Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2012

Prévision sur le résultat des élections donnée par le champion d'Europe d'échecs en 2007, Vladislav Tkatchev. Préparez vos échiquiers! Afin de positionner vos pièces et placez-les pour que les blancs fassent mat en deux coups! Mais qui est le roi blanc?

Les échecs et la politique

27.04.2012, 17:54

Les échecs et la politique

Photo: EPA
 
     

 

Les échecs et la politique sont inséparables depuis des temps immémoriaux et c’est naturel puisque les pièces elles-mêmes ont été conçues sur le modèle des armées du VIe siècle. Les époques se succédaient mais le lien unissant le jeu ancien aux puissants de ce monde n'a fait que se renforcer. Au 21ème siècle, les tenants d'une science nouvelle, la géopolitique, tentent d’expliquer les processus les plus complexes par le recours aux échecs qui sont un modèle idéal d'études et de réflexions.

 

Nous vous présentons aujourd’hui notre nouveau cycle « Le grand jeu : les échecs et la politique ». Les événements politiques sont commentés par le grand maître Vkadislav Tkatchev, champion d’Europe d’échecs 2007.

Étude française

Les journalistes se sont empressés de baptiser le 22 avril « le jour des records français ». En effet, en France, le premier tour de l’élection présidentielle a toutes les chances d’entrer dans l’histoire nationale avec un taux de participation record de plus de 80 % qui se double d’un autre record à savoir que pour la première fois depuis plusieurs décennies le président en exercice ne remporte pas le scrutin au premier tour. Sur lequel des deux candidats se porteront désormais les voix des partisans de la nationaliste Marine Le Pen et du dirigeant du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon ? Voici la prévision du grand maître international et champion d’Europe d’échecs 2007 Vladislav Tkatchev.

« Les analogies puisées dans les échecs s’imposent avant le second tour de la présidentielle française. Nous savons que l’étude est la partie la plus démonstrative du jeu d’échecs. Le problème qui doit être résolu est de mettre échec et mat l'adversaire en bloquant le Roi, de manière nette et précise. C’est de cette façon précisément que les Français se représentent leur choix actuel qui se ramène en fait à voter pour ou contre le Président Nicolas Sarkozy. Sera-t-il acculé dans l’impasse ou non ? La réponse est plutôt « oui » étant donné qu’il y aura un report de voix des candidats éliminés au premier tour moins important que son rival François Hollande. Je vais essayer d’expliquer cette situation par une composition à six pièces. Les auditeurs ont tout le loisir de se munir d'un échiquier et je vais tenter d'expliquer la situation présente.

Le décalage entre deux candidats est actuellement de 1,5 %. Si Sarkozy a totalisé un peu plus de 27 % des suffrages au premier tour, Hollande en a remporté un peu plus de 28 %. Ces deux leaders tiendront dans notre étude lieu des rois noir et blanc. La dame de la politique française contemporaine est Marine Le Pen qui vient en troisième place après avoir remporté près de 18 % des voix. Elle se montre sceptique à l’égard des deux dirigeants mais les experts estiment que Sarkozy aura 48 % des voix de ses électeurs et Hollande – 24. La situation semble être favorable au président en exercice mais il n’en n’est rien car c’est la position de la tour française, en l’occurrence le chef candide du « Front de gauche » Jean-Luc Mélenchon soutenu par 11 % d’électeurs, qui tend à devenir le facteur déterminant.

Et qu’en est-il des deux pièces restantes ? Elles ne peuvent infléchir le résultat de cette partie. 9 % des voix de François Bayrou qui vient en cinqième position se porteront sûrement sur Sarkozy et Hollande dans les mêmes proportions. Par conséquent, le fou qui est au centre joue objectivement du côté des socialistes. Les quatre candidats minoritaires totalisant au total que quelques % ne jouent qu’un rôle marginal, celui d’un pion. La position dans cette étude est la suivante : Les Blancs : Roi f2, Tour g3, Fou e5. Les Noirs : Roi h2, Dame e4, g4. Les Blancs commencent et font mat en deux coups.

J’espère que la solution de ce problème vous fera plaisir et permettra de voir le second tour sous un jour nouveau et plus intéressant. Je tiens à rappeler l’aphorisme qui a cours dans les échecs : « On ne doit pas forcément bien jouer, il suffit de jouer mieux que l’adversaire ». C’est, à mon avis, la meilleure façon de décrire la situation politique actuelle en France ».

09:38 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : www.ruvr.ru

Les commentaires sont fermés.