Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2012

Petit lexique du partisan européen. (LX). Sachons dès aujourd'hui de quoi l'on parle lorsqu'on use et abuse de certains mots!

◘ 60 - UNIVERSALISME

Propension philosophique, caractéristique du judéo-christianisme et de ses idéologies dérivées (cf. idéologies occidentales) à généraliser à la nature et au genre humain tout entier des idées ou des attributs particuliers, réels ou imaginaires, en les érigeant en “universaux” à caractère absolu (cf. réductionnisme).

En universalisant par ex. des traits culturels occidentaux ou des projets égalitaires de société, ou bien encore des notions comme la raison, le droit individuel, etc., l'universalisme, qui s'oppose au nominalisme, traduit une volonté totalitaire d'unifier, d'homogénéiser les formes de civilisation. La démocratie, la libido, le marché ou la lutte des classes, ont été par ex. érigés en universaux. Pourtant, l'épistémologie contemporaine invalide l'universalisme en mettant en lumière la vanité qui consiste à prétendre dégager de la nature physique des lois universelles — la nature est polysegmentaire — tandis que le modèle d'une société et de mœurs universalisés montre aujourd'hui l'étendue de ses conséquences négatives. l'universalisme met en danger de mort la spécificité des peuples. C'est une arme idéologique typiquement totalitaire.

Les commentaires sont fermés.