Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2012

Petit lexique du partisan européen. (LXII). Sachons dès aujourd'hui de quoi l'on parle lorsqu'on use et abuse de certains mots!

◘ 62 - VOLONTÉ DE PUISSANCE

taurus10.jpgTendance impérieuse à l'accroissement de la vie et de l'emprise humaine sur le monde (arraisonnement) dont les racines sont biologiques et culturelles, individuelles et collectives. La volonté de puissance est la traduction humaine consciente de l'élan vital des formes animales et végétales, qui les pousse à contre-courant de l'entropie de la matière inanimée.

Énergie complexifiante, elle est pour un peuple le choix de son destin, pour une lignée la transmission d'un héritage dominant, pour un individu la volonté de laisser sa marque. Parfaitement naturelle, la volonté de puissance a été incapacitée, comme manifestation d'orgueil, par le judéo-christianisme et ses succédanés. Il faut la distinguer du vulgaire désir de domination, individualiste et d'essence marchande ou politicienne. La volonté de puissance suppose l'ascèse : elle est sacrifice du présent à l'avenir, de l'intérêt individuel à une communauté. Alors que les conceptions-du-monde égalitaires et bourgeoises se donnent comme des voies d'accès au bonheur, notre conception-du-monde lui oppose la volonté de puissance comme moyen de mobiliser les psychismes individuels. La technique moderne donne à la volonté de puissance la possibilité de s'actualiser pour la première fois dans l'histoire, comme forme et non plus seulement comme sens. D'où la contradiction entre l'hédonisme idéologique de notre civilisation et cette volonté de puissance en acte qui n'est pas vraiment assumée et qui se voit souvent dégradée en pulsion matérialiste (domination par l'argent, etc.), (cf. modernité).

Les commentaires sont fermés.