Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2012

Quelle démocratie! En Russie, un traître a vendu à des services étrangers des renseignements sur le missile Boulava qui équipera les forces stratégiques navales russes. Aux USA, il serait condamné à mort. En Russie? 8 ans seulement. Justice trop clémente.

Boulava: un Russe condamné à huit ans de prison pour espionnage

Le nouveau missile russe Boulava
17:29 18/05/2012
 
EKATERINBOURG, 18 mai - RIA Novosti

Un employé d'une entreprise russe d'armement, accusé d'avoir fourni à un service de renseignement étranger des données secrètes sur le nouveau missile russe Boulava, a été condamné vendredi par le tribunal de la région de Sverdlovsk (Oural) à huit ans de prison, rapporte le service de presse du tribunal.

"Le tribunal de la région de Sverdlovsk a condamné Alexandre Gniteïev, reconnu coupable de haute trahison, à une peine de 8 ans de prison", lit-on dans un communiqué du tribunal.

Commentant le procès, le vice premier-ministre russe par intérim Dmitri Rogozine a estimé que la peine pour la divulgation d'informations secrètes devrait être plus dure.

"Si on l'avait condamné à 80 ans de prison, il y aurait moins de traîtres potentiels", a indiqué le responsable sur son Twitter.

Le missile R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) doit devenir l'arme principale des forces stratégiques navales russes. Le Boulava est un missile à trois étages à propergol solide. D'une portée de 8.000 km, il peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kt et à trajectoire indépendante.

Les commentaires sont fermés.