Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2012

Le milliardaire russe Boris Berezovzki, exilé à Londres et ennemi juré de Poutine, est accusé d'appels aux troubles de masse et d'incitation au soulèvement populaire contre le Kremlin pour y renverser le régime.

M. Berezovski est à nouveau accusé en Russie

29.05.2012, 20:48

M. Berezovski est à nouveau accusé en Russie

Photo: RIA Novosti
     

Le Comité d’enquête de Russie a mis en mouvement deux nouvelles affaires pénales contre l’entrepreneur Boris Berezovski. Le milliardaire est soupçonné d’appels publics aux désordres de masse.

Les poursuites judiciaires ont été provoquées cette fois par des informations postées par M. Berezovski sur Internet. Ainsi, en février l’homme d’affaires, qui réside depuis dix ans à Londres, a publié une lettre appelant à mettre en échec les élections présidentielles en Russie. En avril 2012 M. Berezovski a appelé dans une autre information les Russes à des désordres de masse, à des actions violentes et à une résistance active.

C’est une singulière tactique de M. Berezovski que de faire régulièrement des déclarations retentissantes, constate Alexeï Moukhine, directeur général du Centre de l’information politique.

« Boris Berezovski entreprend des tentatives maniaques de rester dans le terrain informationnel russe. Et fait pour cette raison des déclarations ostensiblement provocatrices. Attirant l’attention à sa personne, il cherche à retrouver l’influence qu’il avait en Russie. Mais finalement en vain ».

Néanmoins, certains analystes entrevoient un lien entre ces appels et les désordres qui ont eu lieu lors du meeting de l’opposition place Bolotnaïa au centre de Moscou.

Le directeur adjoint du Centre de la conjoncture politique de Russie Alexeï Zoudine considère que M. Berezovski avait pu sponsoriser certains mouvements d’opposition.

« A mon avis, un certain lien peut être établi. Nous savons que Boris Berezovski est depuis longtemps un adversaire conséquent et juré du régime politique existant en Russie, et personnellement de Vladimir Poutine ».

Conformément à la législation russe M. Berezovski encourt deux ans de prison pour ses appels à des désordres de masse. Les enquêteurs s’occupent à rassembler des preuves du crime.

Les commentaires sont fermés.