Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2012

Les Anglo-saxons distillent le poison de la division en Europe via leur "idiot utile" de France. Mais ils jouent avec le feu car l'histoire ne se répétera pas cette fois sous le même schéma. Le conservatisme allemand a le soutien de Russie et de la Chine.

Euro-obligations et germanophobie

Pierre Dortiguier

mardi 5 juin 2012

L’opinion publique allemande est, depuis sa naissance, hostile à l’Euro qui lui fut imposée, au temps du Chancelier Kohl, par le socialiste feu Mitterrand pour prix de la réunification du pays en 1989, même si la politesse européenne l’oblige à l’accommoder au goût de ses partenaires et d’en être comme le gardien ou la garantie !

Le chantage à l’Euro a été ainsi remis sur la table des discussions inter- allemandes, puisque le pays est un ensemble d’Etats, comme jadis de principautés, et de royaumes, par le polémiste et financier Theo Sarrazin. Celui-ci manie le goût du paradoxe avec talent, comme une sorte de Rousseau local, dont on connaît la formule : « Je préfère être homme à paradoxes, plutôt qu’homme à préjugés ».

Des préjugés, M. Sarrazin, avec la franchise du caractère allemand, ne s’en embarrasse guère, et ses considérations démographiques ou culturelles ne visent pas, comme en France, à éradiquer par exemple l’islamité pour y substituer une laïcité des mœurs et des consciences, mais à rééquilibrer la sphère culturelle allemande, ce qui n’est point la même chose ! En fait l’Allemagne cherche depuis des siècles à échapper à l’encerclement et à la disparition de son essence propre. Rien de plus naturel !

Cet encerclement, qui était déjà l’anxiété du pays devant le pacte anglo-franco-russe de 1914, ce haut fonctionnaire socialiste de la Deutsche Bank, le voit dans le chantage exercé sur le pays par des compétiteurs ou des coopérateurs européens moins performants, moins disciplinés et qui abuseraient de la fortune du Grand Michel, comme on nomme familièrement le pays.

Dans un essai à paraître mardi, « L’Europe n’a pas besoin de l’euro », l’auteur, ancien membre du directoire de la banque centrale, estime qu’on force l’Allemagne à accepter les principes d’« euro-bonds », des emprunts communautaires européens, et de mutualisation des dettes pour prix de son choix du national-socialisme... « En acceptant de renflouer la Grèce », écrit-il ainsi, « l’Allemagne a révélé sa prédisposition au chantage ». « Cette politique fait de l’Allemagne l’otage de tous ceux qui, au sein de la zone euro, pourraient avoir, un jour ou l’autre et pour quelque raison que ce soit, besoin d’aide », ajoute Sarrazin dans cet essai dont le magazine « Focus » publie des extraits.

Quant aux partisans allemands des obligations européennes, "ils sont poussés par ce réflexe très allemand selon lequel nous ne pourrions finalement expier l’Holocauste et la Deuxième Guerre mondiale qu’une fois transférés en des mains européennes l’ensemble de nos intérêts et de notre argent".

La coalition conservatrice d’Angela Merkel, qui prône l’austérité budgétaire pour sortir l’Europe de la crise des dettes souveraines, est soumise à de fortes pressions pour accepter le principe d’emprunts communautaires européens et intégrer des éléments de croissance dans le Pacte budgétaire signé par 25 des 27 Etats-membres de l’Union européenne.

Ces pressions se sont accentuées depuis l’élection de François Hollande à la présidence française. On sait, du reste, que les « thèses » de François Hollande sur la croissance (« sainte Allemagne, travaillez pour nous » !) ont rencontré l’approbation de Barack Obama et de tous ceux qui voient dans le pays du centre de l’Europe, la « vache à lait » idéale pour continuer leur vie de divertissement, comme l’eut écrit un Pascal, dans la littérature classique religieuse française.

Existe-t-il un lien entre la pression morale exercée sur l’Allemagne, relativement au national-socialisme, par ses vainqueurs coalisés, et la pression exercée sur elle pour qu’elle autorise la planche à billets de l’Euro-bonds de fonctionner pour donner aux pays affaiblis la solution d’un poumon économique artificiel ?

Ce sont les questions que pose Théo Sarrazin, et une fois les injures échangées, il faudra bien se résoudre à une double constatation : Chacun se récrie de l’Euro, mais tous, les Grecs en tête, veulent le conserver, sous peine de découvrir la vérité de leur situation économique. La solidarité européenne vise à dicter au pays principal, au pays de ceux qui travaillent « le mieux » -selon la formule que nous avons déjà donnée de Romain Rolland- les lois de sa propre direction politique et sociale. Nous retournons ainsi à la situation pré-gaullienne d’un Etat qui sera un géant économique et un nain politique, à qui les ambassadeurs des puissances dicteront ce qu’il doit faire. Mais là est la différence : il n’y a plus de surveillance quadripartite du pays, mais tout au plus tripartite, et le quatrième membre d’autrefois, la Russie est sortie du jeu et a intérêt à avoir une Allemagne forte, ordonnée, disciplinée pour mieux se hisser au rang de grande puissance : la Chine est dans ce même cas.

Il est malheureux de constater que nous en sommes au même plan de recherche de commandement européen des économies nationales. Ce que l’Allemagne propose à la Grèce est le seul moyen de redonner au pays une dignité, qu’il perdra définitivement s’il se joint à la cohorte des parasites sous le drapeau de l’Europe.

Cela vaut pour tout autre membre de l’Union européenne, dont la France, mais la solution suivie par cette dernière semble être celle de la facilité, de la fuite en avant, et comme un vieux délire revient le propos du ministre Klotz, en 1919 : « l’Allemagne paiera ».Mais faudra-t-il alors chercher l’Allemagne, comme la vérité, dans un hadith prophétique, jusqu’en Chine ?

Il y a deux types d’Europe, celle des demi-vérités et l’Europe réelle.

Wolfgang Schäuble, ministre des finances fédéral, a jugé méprisable dans Bild am Sonntag, l’édition dominicale du quotidien populaire, cette relation de l’Holocauste à la politique de distribution des Euro-bonds, sur quoi et Hollande et Sarkozy sont d’accord ; les écologistes de même, tel Jürgen Trittin lundi dans le quotidien « Die Welt ». « Il est pathétique qu’il se serve de l’Holocauste pour assurer la plus grande attention possible à ses thèses sur les euro-obligations ».

Comme Français et Européen, il nous semble que loin de Paris, Londres, Berlin et d’Athènes, à Téhéran, il ne semble pas inutile de noter, après les sagaces observations du Président Ahmadinejad, cette fonction de « l’holocauste », qui fait partie désormais de la mécanique politique de l’Europe parasitante et otanisée ! Dans son entretien avec le Spiegel, le Président iranien signalait l’injustice de faire reporter sur les jeunes générations allemandes le poids d’un passé dont l’histoire est dictée par les vainqueurs qui s’absolvent de tout crime, depuis Dresde jusqu’à Hiroshima : c’est donc l’idéologie d’une féodalité européenne et mondiale qui est mise en place dont l’Allemagne, victime d’un chantage, -comme le montre son obligation de fournir en armes sous-marines l’entité sioniste- supporte le poids, à cause de sa capacité de travail unaniment reconnue, particulièrement en Iran.

Mais cela ne durera pas toujours.

Jean Tulard, historien parisien de Napoléon, dit que la formule prêtée au grand homme : « quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera » n’est pas avérée. Soit, mais que se passerait-il si l’Allemagne, poussée par le dragon chinois et son voisin russe sortait du cauchemar qui lui est imposée et se réveillait ?

Cela se nomme, à l’opéra, - ce réveil de Siegfried -, « le crépuscule des dieux » !

04/06/2012

La chronique hebdomadaire du lundi de Pierre Jovanovic. Il y a toujours du mouvement, c'est passionnant. Des banques d'Etats qui déposent le bilan. Du racket à l'allemande, en réponse à celui du couple américanisé Sarkozy-Obama en 2011.

ALERTE: PANIQUE AU SOMMET DE L'EADS !
du 4 au 8 juin 2012 : Avertissement: si vous êtes cardiaque et que vos économies sont toujours dans votre banque, ne lisez pas ce qui suit.

J'en avais déjà parlé il y a un an, EADS (Airbus, etc.) est terrorisée à l'idée que ses banques fassent faillite et/ou ne puissent plus assumer leurs opérations basiques. ATTENTION: MAINTENANT EADS EST PASSE A UN STADE PLUS GRAVE. CETTE INFORMATION EST CAPITALE... ET VOUS MONTRE QU'IL NE VOUS RESTE PLUS BEAUCOUP DE TEMPS. En effet, cet article du FT AURAIT DU ETRE A LA UNE DE TOUTE LA PRESSE. Seuls les Suisses de Romandie l'ont mise en avant (via l'AFP qui a repris le FT): "EADS souhaite créer sa propre banque par peur de ne pouvoir récupérer sa trésorerie" me résume un lecteur sidéré qui a lui aussi halluciné. Mais oui, vous avez bien lu. Le dir-fi Hans Peter Ring est sur le point de partir, et du coup il peut dire tout ce qu'il a sur le coeur: "Ring se fait plus de souci actuellement concernant la solvabilité de certaines banques que pour les avions de son groupe, qui songe en conséquence à se doter d'une licence bancaire, a-t-il déclaré au Financial Times".

???? !!!!

Le FT a écrit: "EADS is considering the idea of forming its own bank in response to financial sector instability brought on by the deepening eurozone debt crisis". Comprenez par là, que EADS ait sa propre banque comme VW, Siemens, etc. Pourquoi?"cela permettrait à EADS, qui est actuellement souvent mieux noté par les agences de notation que ses créanciers (note: ha ha ha) de mieux protéger ses placements en liquidités, actuellement de 11 milliards de dollars actuellement ... Nous devons faire en sorte d'être certain que notre argent placé soit de nouveau disponible". Traduisez: "on a peur que nos banques partent en flammes et nous braquent notre argent... 11 milliards ce qui n'est pas rien"... Lire ici le grand papier du FTet ici l'AFP sur Romandie... Notez quand même que cela leur donnera accès aux "fenêtres" de la BCE... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012
Le livre "Blythe Masters" via le site éditeur. Envoyez ce lien à votre banquier et à tous vos amis..
Vous soutenez cette revue de presse en précommandant mon prochain livre.
Le livre qui a tout lancé: "777, la chute de Wall Street et du Vatican"! Vos critiques sont ici, la 4e de couve ici.
Lire absolument "L'Effondrement du Dollar et de l'Euro, et comment en profiter" le livre best-seller de James Turk. Recevez le catalogue gratuit.
Rediffusion des news, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.
La Revue de Presse radio sur 95,2 Mhz direct un mercredi sur deux 14h.



DANGER: TOUT EST DANS CETTE PHRASE D'AMBROSE EVANS PRITCHARD DE CE MATIN
du 4 au 8 juin 2012 :

 

ambrose evans pritchard

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012
Le livre "Blythe Masters" via le site éditeur. Envoyez ce lien à votre banquier et à tous vos amis..
Vous soutenez cette revue de presse en précommandant mon prochain livre.
Le livre qui a tout lancé: "777, la chute de Wall Street et du Vatican"! Vos critiques sont ici, la 4e de couve ici.
Lire absolument "L'Effondrement du Dollar et de l'Euro, et comment en profiter" le livre best-seller de James Turk. Recevez le catalogue gratuit.
Rediffusion des news, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.
La Revue de Presse radio sur 95,2 Mhz direct un mercredi sur deux 14h.



ALERTE: LA BANQUE DE CHYPRE SE PREPARE A LA FAILLITE !!!!
du 4 au 8 juin 2012 : Youpi, on les attendait pas ceux-là... "Cyprus could be the next eurozone country to seek an emergency bail-out, its president Dimitris Christofias has suggested"... Si le président le dit, il faut le croire... Sa banque est trop exposée à la... Grèce!!! Le CAC40 va être content 40 fois plus ce lundi matin, ha ha ha... ça va être la fête, pouet, pouet... lire ici le Telegraph.

Mais il y a encore mieux: "Bank of Cyprus UK is writing to its 50.000 British savers to tell them it is restructuring its business to bring their accounts, worth almost 1billion, under the wing of the British depositor protection scheme. The move comes as fears grow that a run on Spanish banks could spark a wider banking meltdown, with peripheral countries, including Cyprus, being seen as especially vulnerable". Cool, et c'est les Anglois qui vont banquer pour les Chypriotes en cas de faillite, ha ha ha, c'est vraiment trop fort! Lire ici le Daily Mail pour le croire.. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012
Le livre "Blythe Masters" via le site éditeur. Envoyez ce lien à votre banquier et à tous vos amis..
Vous soutenez cette revue de presse en précommandant mon prochain livre.
Le livre qui a tout lancé: "777, la chute de Wall Street et du Vatican"! Vos critiques sont ici, la 4e de couve ici.
Lire absolument "L'Effondrement du Dollar et de l'Euro, et comment en profiter" le livre best-seller de James Turk. Recevez le catalogue gratuit.
Rediffusion des news, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.
La Revue de Presse radio sur 95,2 Mhz direct un mercredi sur deux 14h.



L'APOCALYPSE VUE AILLEURS....
du 4 au 8 juin 2012 :

 

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012
Le livre "Blythe Masters" via le site éditeur. Envoyez ce lien à votre banquier et à tous vos amis..
Vous soutenez cette revue de presse en précommandant mon prochain livre.
Le livre qui a tout lancé: "777, la chute de Wall Street et du Vatican"! Vos critiques sont ici, la 4e de couve ici.
Lire absolument "L'Effondrement du Dollar et de l'Euro, et comment en profiter" le livre best-seller de James Turk. Recevez le catalogue gratuit.
Rediffusion des news, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.
La Revue de Presse radio sur 95,2 Mhz direct un mercredi sur deux 14h.


ALERTE: LA MEGA ARNAQUE DERRIERE LES EUROBONDS... NOS LINGOTS D'OR BIEN SUR...
du 4 au 8 juin 2012 : "Vendez nous votre or usagé", vous l'avez vu et entendu plein de fois à la télé... Eh bien figurez-vous que les pontes de la Bundesbank finiront par dire OK aux Eurobonds voulus par Hollande, A LA SEULE CONDITION QUE LES PAYS METTENT LEUR OR EN GARANTIE...

Joli mouvement allemand piloté en sous-main par la CIA... Bravo... Ils sont vraiment très forts...

MAIS QUE FONT LA DST-BCRI ET LA DGSE ????

Et si Hollande met vraiment notre or dans le système, LA FRANCE SERA MORTE CAR SANS MUNITIONS... N'oubliez pas, en 1941, 1942, etc, avec l'or de la Banque de France sauvé des Allemands, de Gaulle a pu payer les munitions pour ses forces et la résistance... Je souligne que les Américains avaient refusé à de Gaulle d'être payés en Billets futurs de la France Libre.. ILS AVAIENT EXIGE NOS LINGOTS...

Presque 50 ans plus tard qu'a fait ce traître de Sarkozy? Il a vendu 600 tonnes de notre or quand il était au plus bas... en même que Brown a bradé l'or de la Reine. N'oubliez pas, le dernier film de Polanski parle d'un Premier Ministre anglais agent de la CIA (suivez mon regard) vendant son pays aux Américains...

SI HOLLANDE VEND L'OR DE LA FRANCE OU LE MET EN GARANTIE DES EUROBONDS, IL NE NOUS RESTERA PLUS QU'UN COUP D'ETAT MILITAIRE POUR SAUVER LA FRANCE...

SINON, NOUS SERONS MIS EN ESCLAVAGE...

Lisez bien, le Telegraph comme Zero Hedge s'en sont scandalisés: "Germany has a generous proposal to the broke PIIGS: Cash For Gold". Et il ajoute: "Back in February, as part of the latest Greek bailout of European banks, we noted that the most subversive part of the German-led proposal was nothing short of a gold confiscation scheme".

Militaires, policiers, crs et gendarmes, observez bien ce qui va se passer maintenant et n'oubliez pas qu'au dernier G20, Sarkozy et Obama avaient tenté de convaincre Angela Merkel de mettre l'or de l'Allemagne en garantie pour l'EFSF... Ce n'est pas si vieux...

Cela ne vous semble pas suspect que le même (Sarkozy) qui a vendu l'or de la France pour sauver le dollar a ensuite fait tandem avec Obama pour braquer l'or du Rhin? Mme Merkel leur a signifié d'aller se faire voir.

Cette opération de l'or en garantie des Eurobonds sent la manipulation américaine à plein nez...

Suite à mes discussions avec le Pr Fekete, j'accuse ouvertement la CIA d'essayer de voler par tous les moyens détournés possibles l'or de la France et des autres pays européens. Celui de la Grèce est déjà cuit: "Ms. Katseli was also upset that Greece's lenders will have the right to seize the gold reserves in the Bank of Greece under the terms of the new deal"...

"Today, courtesy of The Telegraph, we learn that Germany is quietly reminding the world that the stealthy, but voluntary, accumulation of gold is what it is all about... But why Gold? Why not spam? After all gold is selling off, spam is stable, and the dollar is soaring. Couldn't Germany merely demand that broke countries simply pledge all their USD reserves, and keep their worthless, stinking yellow metal? Apparently not.".

Voici ce qu'a écrit Ambrose Evans Pritchard sur ces Eurobonds qui a enflammé tous les journalistes, y compris votre serviteur: "Each state would have to pledge 20% of their debt as collateral. "The assets could be taken from the country's currency and gold reserves ... This demand could enflame opinion in Italy and Portugal. Both states have kept their bullion, resisting the rush to sell by Britain and others. Italy has 2.451 tonnes of gold, valued at 98bn euros in march", lire sa page entière ici avec attention.

"Projected PIIGS Pillage: 3233.5 Tons Of Gold To Be Confiscated By Insolvent European Banks"

Clairement, dans le viseur des Allemands (et de la CIA), l'or de l'Espagne, du Portugal, de l'Italie... et aussi de la France même si elle n'est pas nommée... On commence par 20% et on augmente ensuite la dose... Classique. Avec juste 4% d'intérêt, vous braquez l'or de pays entiers... et vous les coulez, merci à la Loi du 3 janvier. Lire ici le Telegraph et Zero Hedge.

PS: je ne sais pas pourquoi, mais cette affaire des Eurobonds sur l'or des Banques Centrales risque de nous montrer très vite pour qui Hollande et Moskovici (et Strauss-Kahn) roulent. On va le savoir très vite au fur et à mesure qu'on va s'enfoncer dans la panique bancaire. Suivez bien.
Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012
Le livre "Blythe Masters" via le site éditeur. Envoyez ce lien à votre banquier et à tous vos amis..
Vous soutenez cette revue de presse en précommandant mon prochain livre.
Le livre qui a tout lancé: "777, la chute de Wall Street et du Vatican"! Vos critiques sont ici, la 4e de couve ici.
Lire absolument "L'Effondrement du Dollar et de l'Euro, et comment en profiter" le livre best-seller de James Turk. Recevez le catalogue gratuit.
Rediffusion des news, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.
La Revue de Presse radio sur 95,2 Mhz direct un mercredi sur deux 14h.


LE 666 EN ACTION, REGARDEZ BIEN, C'EST PIRE QUE DANS 777 !!!
du 4 au 8 juin 2012 : La réalité dépasse maintenant mon interprétation du texte de Saint Jean... Imaginez que le service secret israelien, le Shin Bet a décidé de forcer TOUTES LES BANQUES D'ISRAEL a lui donner la main sur leurs systèmes informatiques... Un peu comme si les RG, maintenant BCRI, prenaient la main sur le système informatique de la BNP, de la SG, du Crédit Agricole, etc... "Shin Bet steps up supervision over Israeli banks computers to prevent future cyber attacks. Shin Bet seeking to have the banks defined as institutions that are responsible for essential infrastructure, which would enable the agency to supervise them even more closely". Sharon Shpurer a écrit dans Haaretz que le Shin Bet veut surveiller toutes les banques de très près, et ceci bien sûr pour votre sécurité... Ha ha ha...

Eh bien, voilà, tout est clair maintenant et cela nous vient d'Israel.... qui ne fait qu'appliquer que les Américains font déjà... "Earlier this year, the Bank of Israel's banking supervision unit began cooperating with the Shin Bet on the issue. A few months ago, Supervisor of Banks David Zaken summoned all of the banks' information technology managers, along with representatives of the Association of Banks in Israel, to an urgent meeting on the subject of cyberterror with Shin Bet officials and the Bank of Israel's own information security experts". Je vous le dis, préparez vous à une dictature reposant AVANT TOUT sur votre compte bancaire... Et je vous assure que la France va y arriver très vite... D'ailleurs, nous avons maintenant un ex de la Banque Rothschild comme Secrétaire Général de l'Elysée... Lire ici Haaretz. Mais bien sûr ce sera pour votre sécurité que la DST, BCRI, DGSE, etc. fouilleront vos comptes... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012
Le livre "Blythe Masters" via le site éditeur. Envoyez ce lien à votre banquier et à tous vos amis..
Vous soutenez cette revue de presse en précommandant mon prochain livre.
Le livre qui a tout lancé: "777, la chute de Wall Street et du Vatican"! Vos critiques sont ici, la 4e de couve ici.
Lire absolument "L'Effondrement du Dollar et de l'Euro, et comment en profiter" le livre best-seller de James Turk. Recevez le catalogue gratuit.
Rediffusion des news, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.
La Revue de Presse radio sur 95,2 Mhz direct un mercredi sur deux 14h.

01/06/2012

Rothschild et Rockefeller, les deux plus renommées dynasties financières de la planète s'allient pour une nouvelle stratégie commune. La digne représentante de la finance européenne, Rothschild, rachète 40% de la digne représentante de la finance des USA.

Rothschild/Rockefeller : vers une alliance stratégique

 
30.05.2012, 14:59

Rothschild/Rockefeller : vers une alliance stratégique

Photo: EPA
     

Le fonds coté RIT Capital Partners, présidé par Jacob Rothschild, a annoncé mercredi l'acquisition de près de 40 % de la société américaine Rockefeller Financial Services auprès de la Société Générale, dans le cadre d'une alliance stratégique entre les deux dynasties financières.

Rockefeller Financial Services est la maison mère de Rockefeller & Co, créée en 1882 pour gérer la fortune familiale du magnat du pétrole John D. Rockefeller et aujourd'hui encore détenue par la famille du même nom.

L'opération, pour laquelle aucun détail financier n'a été rendu public, se fait dans le cadre d'un partenariat stratégique qui rassemble deux des noms les plus reconnus et respectés dans le monde de l'investissement, a souligné RIT dans un communiqué.