Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2011

Un ZEHST de recherche, un autre de génie, un autre tiers d'écologie, et hop! Les nuages du futur pueront l'algue. Pouah! Singing in the rain...

ZEHST,  un nouvel avion supersonique

17:21 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : www.rian.ru

Aujourd'hui, une capacité de vingt gigawatts d'énergie éolienne à l'échelle mondiale est bloquée en raison des interférences radar.

Vestas annonce la réussite de ces essais sur les turbines "furtives"
Publié le 2011-07-01 19:42:01 | French. News. Cn  
 

TIANJIN, 1er juillet (Xinhua) -- Le fabricant n°1 mondial d'éoliennes Vestas a annoncé vendredi que ses essais sur le rotor de la turbine "furtive" avaient abouti à des résultats positifs, ce qui constitue un pas en avant dans la construction de stations éoliennes près des bases militaires et des aéroports sans que les rotors n'interfèrent avec leur système radar.

"Les essais montrent que nous avons réussi à nous adapter à la technologie furtive militaire pour rendre possible l'installation d'éoliennes Vestas à de nombreux endroits, qui auparavant posait des problèmes en raison des systèmes radar", a indiqué lors d'un point de presse le président de Vestas Technology R&D, Finn Strom Madsen.

Les essais sur les turbines furtives, qui ont été réalisés sur le site d'un client au Royaume-Uni en partenariat avec QinetiQ, font partie d'une collaboration de recherche en cours qui a débuté en 2006.

La solution proposée par les turbines furtives utilise des matériaux absorbant les ondes radar, qui sont intégrés dans les processus actuels de fabrication des composants de turbines. Ces modifications n'affectent pas la performance ni l'apparence des turbines, qui sont conformes aux normes visuelles.

Aujourd'hui, une capacité de vingt gigawatts d'énergie éolienne à l'échelle mondiale est bloquée en raison des interférences radar.

03/06/2011

Au diable les panneaux photovoltaïques! Voici les batteries solaires en rouleau que vous dépliez sur votre toit, votre voiture, etc.

Les cartes « intelligentes » bientôt en magasins

 
2.06.2011, 17:07

© Photo: SXC.hu
     

Les cartes bancaires « intelligentes » feront bientôt leur entrée en Russie. Dans le Centre international de laser de l’Université de Moscou, une carte électronique à la base d’une batterie solaire organique a été créée.

L’innovation n’a pas encore de nom. « L’utilisation de tels mécanismes donne de nouvelles possibilités », explique Dmitri Paraschouk, le chef du groupe de recherches « La photo physique des nanomatières organiques » du Centre international de laser de l’Université de Moscou qui a inventé cette carte.

Imaginons que vous avez une carte bancaire « intelligente » qui peut accomplir les fonctions d’un petit ordinateur, comme par exemple l’iPhone. Si cette carte a un processeur où bien un autre mécanisme, ses capacités deviennent beaucoup plus larges. Elle peut présenter certains de vos comptes et payements. Aujourd’hui, les cartes sont munies d’une piste magnétique, mais elles peuvent être munies d’un émetteur et communiquer avec un appareil radio spécial situé dans le magasin. Sans l’approcher de quoi que ce soit, vous pouvez accomplir n’importe quelles opérations.

On pourra utiliser ce mécanisme non seulement comme un moyen de payement. Imaginez-vous, vous êtes en voiture, vous placez cette carte devant vous et regarder comment faire pour venir dans tel où tel endroit. Si vous êtes dans un embouteillage, vous pouvez lire, bien sûr si la mémoire de l’ordinateur le permet. Selon les inventeurs de cette carte, c’est un « jouet ». Ils l’ont élaboré quand ils avaient un peu de temps libre. C’est un sous-produit de leur activité scientifique. « Le groupe de recherche s’intéresse plus aux batteries solaires organiques », souligne Dmitri Paraschouk.

« On le fait pour qu’on puisse un jour faire des batteries solaire de grande surface, flexibles, qu’on pourrait produire d’après les technologies qui existent dans l’industrie polygraphique et polymère. Vous avez fait un rouleau, vous l’avez déroulé et vous avez couvert par lui un toit où un mure. Ce film plastique transforme l’énergie et fonctionne comme une batterie solaire ».

Selon les spécialistes, leur invention n’est pas révolutionnaire. Ils disent que le monde entier est préoccupé par la création des mini-gadgets électroniques. Cependant, ils ajoutent que si on commence rapidement à les fabriquer, la Russie sera la première : on n’utilise ces cartes nulle part.

14:32 Publié dans Science, Société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : www.ruvr.ru