18/06/2011

La liberté de prier est un partage de religiosité qui prend parfois des tournures surprenantes.

[vidéo] Bulgarie : des chants religieux orthodoxes contre les prières publiques musulmanes

http://www.youtube.com/v/oNnj4-AIKvg

14:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : www.bivouac-id.com

09/06/2011

Interprétation koweïtie de la modernisation des moeurs pour contrer l'adultère. Mme Claude a des émules en Orient?

Koweït : Vers une légalisation des esclaves sexuelles pour lutter contre l’adultère?

Retour aux valeurs du VIIe siècle avec l’islam.

Une femme politique koweitienne, ancienne candidate aux élections législatives recommande la légalisation des esclaves sexuelles féminines pour les hommes musulmans afin, dit-elle, de prévenir l’adultère ou le péché.

Salwa Al-Mutairi, dans une vidéo diffusée sur internet, dit qu’elle a été informée par certains responsables religieux, qu’il serait préférable, du point de vue islamique, que les riches musulmans achètent des femmes à des fins sexuelles, par le biais d’une agence d’esclaves, s’ils craignent d’être séduits ou tentés par un comportement immoral à cause de la beauté de leurs servantes, ou même à cause des «sorts» que leurs employés leur auraient jeté.

“Nous voulons que nos jeunes soient protégés contre l’adultère”, a déclaré Al-Mutairi, suggérant que ces filles pourraient être importées de pays dévastés par la guerre, comme la Tchétchénie, puis confiées ensuite à de pieux marchands chargés de les vendre.

“Il n’y a pas de honte à ça et ce n’est pas haram (interdit) en vertu de la charia (loi islamique), ” dit Mutairi s’appuyant sur le récit de la vie du Calife Haroun Al-Rachid (766-809) qui été marié mais possédait quelque 200 esclaves concubines.
Madame Mutairi préconise l’ouverture d’agences pour le commerce des esclaves sexuelles qui fonctionneraient sur le modèle des agences de recrutement qui fournissent des employées de maison.

Sources : Kowait Time, Indian Express

 

28/05/2011

Le parti nazi renaît au coeur du "printemps arabe" et de plus en plus d'Egyptiens veulent y adhérer par Facebook.

Le parti nazi d’Egypte sort de l’ombre

La nouvelle devrait normalement allumer tous les voyants lumineux dans les consciences occidentales sur ce qui se trame réellement en Egypte.

Pourtant rien. C’est le blackout dans les médias. Les coptes se font massacrer, les Frères Musulmans promettent d’exterminer les juifs jusqu’au dernier, et les médias chantent que là-bas, c’est le printemps….

Les prochaines élections égyptiennes sont annoncées pour septembre 2011. Or, le quotidien Al Masry Al Youm (L’Egypte aujourd’hui) révèle qu’un groupe d’Egyptien sort de l’ombre et tente de créer un parti nazi avec «un cadre contemporain de référence». Ce parti donnerait tous les pouvoirs à un président qui sera bientôt selectionné. Ce parti aurait pour but de «mieux représenter l’opinion publique», explique Emad Abdel Sattar, un des membres fondateurs [article en arabe]. Selon lui, ce parti existait déjà secrètement sous le régime de Moubarak mais peut maintenant s’exprimer au grand jour. Le parti aurait déjà le soutien de personnalités politiques connues en Egypte, ajoute-t-il [article en arabe].

Selon Al Masry Al Youm, deux pages Facebook ont été créées sous les titres «le parti nazi égyptien» et «le retour des hommes du parti nazi égyptien» (mais nous n’avons pas trouvé ces pages sur Facebook). Emad Abdel Sattar, explique aussi que les membres sont en étonnante augmentation. Les gens viendraient sur les groupes Facebook pour avoir des détails sur l’adhésion à ce parti.

Sources : Slate, Jpost