28/11/2010

Le saviez-vous... que la construction européenne n'était qu'une annexe "assujettie" de la Grande Tour (Babel?) du New World Order?

http://ec.europa.eu/governance/governance_global/index_fr...

Gouvernance mondiale: Contribution de l'Union européenne

 

Lors de la préparation du Livre blanc de la gouvernance, un rapport document PDF [50 KB] élaboré par les services de la Commission avait soumis des recommandations sur le renforcement de la contribution de l'Union européenne à la gouvernance mondiale.

Le Livre blanc adopté par la Commission élargit en effet la perspective au-delà de l'Europe et contribue au débat sur la gouvernance mondiale. Il soutient que l'Union doit chercher à appliquer les principes de bonne gouvernance à ses responsabilités mondiales et qu'elle devrait chercher à accroître l'efficacité et les compétences d'exécution des institutions internationales.

Sur cette base, la Commission annonçait qu'elle améliorerait le dialogue avec les acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux des pays tiers lors de l'élaboration de propositions politiques revêtant une dimension internationale et proposerait une révision de la représentation internationale de l'Union afin que celle-ci soit plus souvent à même de s'exprimer d'une seule voix.

La Direction générale des relations extérieures de la Commission est en charge de la contribution de celle-ci à l'amélioration de la gouvernance mondiale. Pour en savoir plus, cliquer ici en . La Direction générale du commerce extérieur de la Commission européenne dédie une page à ses activités en matière de gouvernance et globalisation.

Dans cette page de l'UNESCO en , on trouvera une bibliographie différenciée sur gouvernance mondiale et gouvernance locale.

Gouvernance et développement

Les structures et la qualité de la gouvernance sont des facteurs déterminants de la cohésion sociale ou des conflits sociaux, du succès ou de l'échec du développement économique, de la préservation ou de la dégradation de l'environnement naturel et du respect ou de la violation des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Ces liens sont largement reconnus par la communauté internationale et montrent en quoi la gouvernance exerce une influence sur le développement.

La Déclaration du Millénaire des Nations Unies proclame que la création d'un environnement propice au développement et à l'éradication de la pauvreté dépend, entre autres choses, d'une bonne gouvernance dans chaque pays, d'une bonne gouvernance à l'échelle internationale et de la transparence des systèmes financiers, monétaires et commerciaux. Dans le cadre du consensus issu de la conférence de Monterrey, les chefs d'État sont convenus qu'une bonne gouvernance à tous les niveaux était essentielle pour atteindre un développement durable, une croissance économique soutenue et l'éradication de la pauvreté. La gouvernance, la démocratisation et le développement se rejoignent aussi dans les objectifs généraux de l'UE définis dans les traités, dans le «Livre blanc sur la gouvernance» 1 et dans les conclusions du Conseil de mai 2002. Par ailleurs, plusieurs communications et documents stratégiques liés au thème de la gouvernance ont été publiés par la Commission ces dernières années 2 .

La Commission européenne a adopté le 20 octobre 2003 une communication sur la gouvernance et le développement document PDF [42 KB] (COM (2003) 615), qui offre une nouvelle vision, plus pragmatique, sur l'efficacité des Etats à l'heure d'éradiquer la pauvreté et promouvoir le développement soutenable dans le monde.

Sur la base des enseignements tirés des approches de la gouvernance adoptées par la CE et d'autres donateurs ainsi que de l'avis des pays partenaires et de leurs propres expériences, la communication de la Commission tend à définir des voies concrètes pour :

  • renforcer la capacité de gouvernance et accroître l'appropriation des pays partenaires en ce qui concerne l'élaboration des programmes de réformes pertinents;
  • assurer des synergies et une cohérence entre les différents instruments et politiques de la CE et de l'UE;
  • renforcer les partenariats de développement sur une base nationale ou régionale afin de parvenir à coordonner les priorités des donateurs et les programmes des pays partenaires grâce au dialogue stratégique et d'assurer la complémentarité entre les bailleurs de fonds.
  • contribuer à la protection des droits de l'homme et à la promotion de la démocratie, de la bonne gouvernance et de l'État de droit.

 

Par ce biais, la Commission orientera l'approche de l'UE dans le domaine de la gouvernance et du développement, mettra en évidence le type de mesures à soutenir dans différentes situations et contribuera au débat international sur ces questions. Un manuel permettra de traduire cette approche stratégique dans la pratique de la coopération.

Pour en savoir plus, la Direction generale du Developpement de la Commission europeenne contient un communique de presse en relatif a cette communication de la Commission.


1 COM (2001) 428 final, du 25.07.2001. Rapport de la Commission sur la gouvernance européenne (COM (2002) 705, du 11.12.2002).

2 Par exemple, communication sur les politiques de proximité de l'UE vis-à-vis de ses voisins («Europe élargie» (COM(2003)104 final, du 11 mars 2003) et communication sur les droits de l'homme dans la région méditerranéenne (COM (2003)294 final du 21 mai 2003).

Retour